jeudi 16 février 2012

Spin-off de La Marque de Xenocross, Roomates

Voici une nouvelle histoire indépendante qui fait suite à La Marque de Xenocross, lisez l'histoire étrange de la Nébuleuse et de ces pouvoirs, sur les humains, mais aussi sur la faune et la flore...entre nous si vous en trouvez une vous me l'envoyez, en tout cas les effets sont puisant, c'est de la bonne bébé...
Chloé


ROOMATES
San Francisco J+2 après apparition de la Nébuleuse. Quelques heures avant l’affaire Sam Lerner.
La Nébuleuse sembles fasciner nombre de personnes depuis quelques jours, Garrett et Derek jouent à la console tandis qu’ils entendent des rires de filles à l’extérieur. Les filles de la Confrérie passe non loin de leur appartement pour arriver jusqu’à chez elles. Garett oublies son score et le nombre de frag pour observer ces jolies demoiselles. Derek râle quand il comprend ce qu’il regarde : Amber Spielman. Le rêve inaccessible pour des nerds comme eux, belle, intelligente, sportive, engagé et militante pour de nombreuses causes et surtout chaste.
-Bon sang…
-Arrêtes, tu te fais du mal ? Sauf si t’arrives à devenir un de ces marqués, hein ?
-Ca changerais quoi ? Tu penses que je pourrais ne serait-ce que m’approcher d’Amber ?
Un autre gloussement se fait entendre : Priscilla Abernathy, l’antithèse d’Amber : Sportive, hyper bien gaulée, et une réputation d’allumeuse mais malheureusement, superficielle et vaniteuse.
-Mieux, non ? Bon sang, cette fille, j’aurais trop envie….
-Arrêtes de rêver.
Amber rit à une plaisanterie, son rire cristallin fait sourire béatement les deux garçons. C’est là qu’elle les a remarqués, pendant leur « bug », elle a regardé dans leur direction.
-Quoi ? Encore des gars qui nous reluquent, c’est pas vrai !
-C’est bon, Priss, y’a personne.
Une troisième fille les accompagne, Michelle Collins, une amie de Priscilla depuis le collège, assez bien foutue mais aussi superficielle que son amie Priscilla. 
-Dis-moi Priscilla, tu penses porter quoi pour la soirée de demain ?
-Je sais pas, faudrait qu’ j’ailles voir dans les boutiques ce qu’ils ont reçu cette semaine…
Les garçons se sont éloignés des fenêtres mais Amber lance un dernier regard et un petit sourire en coin avant de s’éloigner.
-Je crois qu’elles se sont…elles sont partis.
-Oui, j’y crois pas, Amber nous a regardés !!!!
Le lendemain en cours, les garçons rejoignent la salle quand ils croisent les filles de la confrérie.
Derek reste paralysé et Garett bredouille quand elle passe devant eux.
-Heu…Bon….Sal….
-Hein ? Tu nous veux quoi ?
-Rie…Rie…Rien. Priscilla. Juste savoir comment vous…
-Ne t’envisages plus jamais de m’adresser la parole. Compris ?
-Priss, t’as trop raison ! Dégagez, minables nerds.
Amber passe devant Garett, le temps semble s’arrêter quand elle passe devant lui, leurs regards se croisent.
-Excuses là, elle est un peu…
-Hein ? Quoi ?
Amber est décontenancée par sa réaction.
-Rien, laissez tomber. Au fait.
-QUOI ?
Amber lève les yeux au ciel, Derek broie le bras de son ami pour ne pas perdre la face.
-Soyez plus discret la prochaine fois, j’ai rien dit mais Priscilla et Michelle aurait pas été aussi compréhensive.
Les deux garçons sont statufiés. Amber les laisses en souriant malicieusement.
-Elle…Ellle….ELLLE….
-Calmes-toi, Garett, oui, elle nous a bien vus hier.
-Tu sais ce qui serait cool ? Un truc genre super héros, la sauver d’un incident ou contre des brutes qui l’embêtent.
-Personne, même les skins ne touchent Amber Spielman, d’ailleurs, personne n’osé même mal lui parler. 
-En parlant de mal parlé, regardes là bas, des nouvelles élèves.
En effet, deux adolescentes, mignonnes, mais assez jeunes et timides traversent le couloir, personne ne les avait remarqués avant. Elles baissent les yeux et évitent tout regard jusqu’à rentrer par inadvertance dans quelqu’un. L’une des deux est une petite blonde, elle doit à peine avoir 13-14 ans.
-Je suis…désolée…
-Hé, salut ma mignonne, vous êtes nouvelle ?
-Non, on est…
-De passage pour quelques jours.
La seconde jeune fille a répondu, il s’agit d’une latine légèrement plus âgé, elle doit avoir 15 ans, toutes les deux semblent assez nerveuses d’être ici.
-Oh, toi, t’es plus à mon goût, senorita.
-On cherches Jérôme. Butterfield.
-Butter…Attends voir…Ca me dit rien, vous êtes sûr ne pas vous être tromper de lycée, les filles ?
-Non, on…nous a dit qu’il allait en cours ici.
Les garçons assistent à la scène, Amber n’est pas très loin et observes la scène en regardant les deux filles.
-Pourquoi ça me dit quelque chose ?
-Quoi ? Butterfield…C’est pas celui en seconde année de chimie ?
-Ouais…Je crois. Et si on allait aider ces demoiselles ?
-Quoi ?
Retour sur les deux filles, la petite blonde ne regarde plus l’étudiant qui observe sa mini jupe.
-Oui, on est ses…cousines. Et on voulait passer lui dire un petit coucou.
- Lui faire la surprise, on a déménagé il y a peu.
Derek regarde la jolie latina, elle semble nerveuse mais contrairement à son amie, elle le montres moins.
-Non, ça me dit rien, jamais entendu son prénom, en tout cas, dites-lui qu’il a de la chance d’avoir des…cousines aussi mignonne.
-Merci.
Garett regarde la petite blonde et croise son regard, elle est confuse et rougissante, Garett rougit à son tour. 
-Garett, C’est notre chance. J’y vais, suis-moi.
 -Quoi ? Non, non, elles sont trop…
Derek arrive vers la jolie latina suivi par un Garett invisible.
-On connaît Butterfield, il est en section chimie, on peut vous accompagner.
La petite blonde regarde les deux garçons avec joie. Mais l’étudiant s’interpose et pousse Garett.
-Ah oui, Butterfield, suivez-moi les filles, il est en section chimie, c’est ça ?
La petite blonde suit son amie et croise Garett.
-Vous voulez pas…nous accompagner, s’il vous plaît ?
L’étudiant serre des dents et regarde la petite blonde droit dans les yeux.
-Quoi ? T’as dit quoi ma jolie ?
- Je…Je voudrais que…tu nous accompagnes ?
L’étudiant sourit et laisse passer sa main dans les boucles de la demoiselle.
-J’avais cru mal comprendre, dégagez les clowns.
Les deux garçons restent immobiles tandis que l’étudiant emmène les deux adolescentes.
-On doit faire quelque chose, Garett.
-On a aucune chance contre lui, il est trop…trop tout face à nous.
-Comment ça, tu veux les emmener ?
Les garçons voient qu’Amber est intervenue à temps.
-Parce que je ne te fais pas confiance, scott. Allez-y les filles, je vais vous emmener en chimie.
-Tu connais notre…cousin ?
-Butterfield, oui, il est en seconde année de chimie.
-C’est un ami à toi ?
La petite blonde a le visage qui s’illumine en la présence d’Amber.
-On partages quelques cours.
Scott reste comme un idiot au pied des escaliers tandis qu’il se retient de faire comprendre son opinion à Amber quand le surveillant passe à ce moment là. Amber l’ignore totalement, Derek voit que les deux adolescentes sont souriantes et plus loquace en présence d’Amber. Garett a réagi avant lui quand Scott revient les voir.
-Vous ! Les deux ringards, si je vous croise encore une seule fois sur mon passage, aujourd’hui, on vous sert en boulettes à la cafet ce midi, compris ? 
-Com..compris.
-Et toi ?
-Ok, mais sérieux…
-Quoi ?
-Tu t’ai fait mettre à l’amende par Amb…
Derek se retrouves par terre, Scott.
-Spielman, j’ai un compte à régler avec elle.
-Personne touches à Amber Spielman ici, tu le sais.
-Je serais le premier, cette petite garce se croit au dessus de tout. Et sa pute de copine Priscilla…Cassez-vous !
A L’intercours, les deux garçons descendent les escaliers quand une voix les surprend.
-Bien tenté, aider ces deux filles, chapeau, les garçons.
-Ben…heu…on allait pas…
-Merci, Amber. On fait pas le poids face à Tomlinson.
-C’est un crétin, un des trophées de Priscilla en plus.
-Heu, Amber, ça craint pas si on te voit discuter avec nous ?
-Non, je m’en fiches, quoi, je devrais vous évitez, faire comme si vous étiez pas là ?
-Oui, on en a plus l’habitude.
-Ok, c’est comme vous voulez.
Amber descend les escaliers en faisant mine de ne pas les voir. Les garçons frôlent la dépression. Quand ils entendent sa voix de l’étage du dessous.
-Vous faites comment pour acceptez ça, tout les jours ?
Les deux garçons se regardent, la belle étudiante les attends en contrebas.
-Pourquoi tu nous dis ça ? Pourquoi tu fais ça, d’abord ?
-Je sais pas…Gagnez des points pour m’impressionner, peut-être même réussir à impressionner Priscilla.  
-Et on fait comment ?
-Déjà, si on me voit avec vous, vous allez gagner des points. Les mecs seront jaloux et les filles…vous adresseront la parole.
-Elles s’arrêteront pour nous parler…
-Garett…
Amber étouffe un pouffement.
 -Vous êtes trop mignon tellement vous voulez faire des efforts mais le coup du «  je suis maudit », ça fonctionnes pas tout le temps. Ah, regardez discrètement.
Stacy Kinsey et ses copines descendent les escaliers et s’étonnent de voir discuter Amber avec ces deux garçons, trois étudiants, leurs petits copains, sans doute, fronce les sourcils. Garett sourit à Kimberly une des copines de Stacy mais sans résultat. Amber se tourne vers lui.
-Pas aussi facilement non plus. C’est comment vos prénoms ? L’un de vous, c’est Derek.
-C’est moi et lui, c’est Garett.
-Ok, voilà ce que je vous proposes, vous allez déjeuner avec moi.
-Que que quoi ?
-Oui, et s’il te plaît, essayes de former une phrase sans bafouiller, ce serait déjà bien.
-Pardon, Amber.
Derek ne dit rien, il ne comprends pas son attitude ou les raisons qui la pousse à faire ça mais il sait au moins une chose, elle est trop belle et il va passer du temps avec elle et ça c’est génial !   Arrivé à la Cafet, les étudiants restent estomaqués en voyant les deux garçons s’asseoir avec elle. Priscilla et Michelle viennent les voir.
-Tu m’expliques ce que tu fait avec eux ? Amber ?
-Oui, je manges avec eux. Si tu veux te joindre à nous, et toi  michelle, aussi, si t’as envie.
-Te fatigues pas, Amber, je les connais. Je comprends pas mais comme tu veux.
-Comment tu les connais ?
Derek en profite pour répondre.
-Ne fais pas une syncope, on est en maths appliqués, en binôme. On s’échanges quoi ? Cinq mots par cours. Et qu’en rapport avec les maths, attention.
Garett est surpris de l’assurance de Derek, Amber est amusé et Priscilla, outrée. Elle et Michelle s’en vont.
-Chapeau, c’est pour pouvoir m’impressionner ? C’est réussi.
-Putin, mec, tu viens de parler à Priscilla, tu te rends compte !
-Et alors, Garett ? C’est une fille comme les autres, non ?
- Tu devrais essayer d’en faire autant, Garett. C’est un conseil.
Les deux garçons sont raccompagnés par la belle Amber jusqu’à leur résidence. Des jeunes en train de fumer les observent en ayant du mal à y croire.
-Bon, je vais à la gym, on se voit demain ?
-Heu, ouais, à demain et bon cours.
-Bien, une phrase complète, tu es en progrès, Garett.
-Oui, a demain, et bonne gym.
-Merci, bonne soirée les garçons.
Elle fait la bise à tout les deux avant de partir, les garçons se touchent la joue et restent pétrifiés en la regardant partir.
-Elle…nous…
-Oui, elle nous a embrassés.
Ils arrivent dans leur chambres quand Derek est pris d’un doute.
-Jérôme Butterfield.
-Oui, ben quoi, ces deux cousines sont mignonnes.
-Justement, Jérôme, ils nous a déjà parler de ses cousines au dernier semestre.
-Ah. M’en souviens pas.
-Ils disaient que c’étaient des vrais cajots, des cochons qui portent des jupes.
-C’est peut-être pas les mêmes. T’as plusieurs cousines, toi aussi, non ?
-Oui, mais je sais pas. Ca et Amber qui devient aussi…copine avec nous.
-Tu vas me dire que ça te déranges que Amber Spielman devienne notre copine !? 
-Non, mais je sais pas, je vais pas me plaindre mais c’est trop…bizarre.
Dans la soirée, Garett remarque un truc sur le rebord, des tiges de plantes. En train de s’installer le long du mur. Il constate qu’elles ont commencés à pousser depuis quelques heures. Derek finit de se raser quand il regarde Garett.
-Des files qui passent, Amber ?
-Non, une plante, on dirait une sorte de lierre avec des fleurs.
-Ah ouais, on a la même chose sous la fenêtre de la salle des bains, c’est récent comme truc.
-Je sais pas, ça me détends, et les bourgeons sont encore fermés pour le moment.
-Tu vas devenir chlorophylle ?
-Hahaha, non, pas à ce point là mais je sais pas, comme ces CDs de musique, ça me détend.
-Ton cerveau a dû nous faire une petite surchauffe dû à la présence d’amber aujourd’hui.
-Hum…Oui, peut-être.
-Bon, Pizza et jeux vidéos ? Ou on va en ville louer un DVD ?
-Non, Télé, ou un bouquin, pas envie de regarder un truc.
-Là, y’a un truc, ok, On a un coup de bol, Amber Spielman est devenu notre amie, non…
-Quoi ?
-T’es amoureux, et le fait d’avoir passé une partie de la journée, non !
-Ben, pourquoi pas ? Hum, je vais aller me prendre une douche, commandes ce que tu veux, pas thaï, j’ai mal au bide, déjà.
-Ok, je te prends une salade végétarienne aussi ?
-Fermes là.
Derek s’approches de la fenêtre et regardes la tige le long du mur, chose étrange, ça a poussé que dans leur encadrement et le long des fenêtres, il voit qu’un des bourgeons touche le rebord de la fenêtre de la salles de bains. Et entend son ami chantonner sous la douche. Soudain, il remarque un autre bourgeon qui n’était pas là, y’a trente secondes et semble s’approcher de lui, fait étrange, regarder ces fleurs lui fait penser à Amber. La voix de Garett le sort de sa rêverie.
-Joli petit cul.
-Hein ?
-Regardes, si ça se trouves, elles sont du même cours qu’Amber.
-Hein, ah oui, bien foutu.
Derek n’a pas fait attention que Garett s’est rasé et est limite imberbe. Garett regarde les cartes de visite dans le tiroir sans faire attention qu’il a également moins de pilosité sur le torse et les avant bras.
-Méxicain ?
 -Quoi ?
-Pour ce soir, Mexicain, ça te dit ?
-Hum, ouais, demandes pas trop épicé, par contre, j’ai un peu, je suis barbouillée.
-T’as tes régles, ma chérie ?
-Fermes là.
45 minutes plus tard, le livreur arrives, Derek va ouvrir la porte, le livreur est décontenancé.
-Bonsoir, voici votre commande, ça fait 16, 45.
-Tenez, merci, bonne soirée.
-Vous aussi.
Derek fronce les sourcils, il ne comprends pas la réaction du livreur. Derek non plus n’a pas vu qu’il est devenu imberbe, tout comme Garett, il fait plus gamin avec ce look, ou plus efféminée. Garett n’a pas vu non plus que ces cheveux roux ont un aspect différent d’habitude, plus soyeux, plus brillant. Ils ont mis une rediffusion d’un spectacle comique, à un moment, Garett rit en gloussant de manière étrange, plus aigue que d’habitude. En contre bas, Amber s’éloignes et sur le rebord de la fenêtre, le bourgeon commence à fleurir tandis qu’un autre apparaît.
Plus tard dans la nuit, Derek se lève pour aller aux toilettes et en profite pour se griller une cigarette, il regarde la lumière de la lune éclairer la pièce, il n’a pas noté qu’il n’a plus de pilosité sur les jambes et semble avoir perdu de sa rare musculature. En passant dans le couloir, il remarque ses mèches de cheveux, plus raide et plus longue, un épi rebelle lui cache le front.
« J’ai pas fait attention à cette mèche avant… »
Il entend son ami et colocataire dormir quand il remarque une chose, la fleur contre le rebord s’est entrouverte dans la nuit. Sans doute dû à la fatigue, il croit voir une sorte de pollen brillant voler dans l’air. Son visage est directement exposé. Pendant qu’il dort, les cheveux de Garett ont également poussés de quelques centimètres. Derek regarde alors la fleur en ayant la gorge enrouée, il tousse pour s’éclaircir la voix et se met alors à sourire en regardant le bourgeon en train de d’éclore. Le lendemain matin, Derek est réveillée par le cri suraigue et inhabituel de son coloc et ami, il se précipites dans la salle de bains.
-Qu’est-ce qui se passe ?
-Bon sang, la douche est super froide ce matin ! Va vérifier les autres robinets.
Derrière le rideau de douche, la silhouette de Garett fait plus androgyne que d’habitude, tout comme le visage de Derek. Il va vérifier le robinet de la cuisine et oui, l’eau froide est vraiment plus froide qu’avant. Il vérifie l’eau chaude et sembles brûlante.
-Non, l’eau chaude fonctionne mais fait gaffe.
Garett sort en enfilant un T-shirt et un boxer, on constates qu’il a n’a plus un seul poil sur les bras, les jambes et le torse, ses mèches d’habitude rasés bouclent et atteignent le lobe de l’oreille. Derek regarde son ami arriver, il remarque la longueur des cheveux et aussi les jambes de son ami. Garett regarde aussi le visage de son ami.
-Quoi ? Y’a un souci ?
-Oui, tu t’es rasé les jambes ce matin ? Au lieu de la tête ?
-Et toi, t’as essayé un fond de teint dans la nuit ?
-Quoi ?
-Quoi, toi ?
-Ben, écoutes Garett mais avec tes cheveux et quand je te vois comme ça, désolé de te le dire mais t’es assez mignonne ce matin.
Garett plisse des yeux et l’emmène jusqu’au miroir.
-Et toi, finis-toi de maquiller et de mettre tes bijoux, par contre j’ai pas de string et de talons à te passer.
Derek découvre son reflet du matin, Garett aussi, leur visages est différent d’hier, Garett a des mèches de cheveux roux cuivrés et bouclés jusqu’au milieu de la nuque tandis que Derek a un visage qui en effet, fait très féminin, il a remarqué sa mèche mais c’est surtout ses lèvres qui le choque, beaucoup plus pulpeuses qu’avant.
-OH…NOM de dieu…
-Oui, comme tu le dis, ma chérie.
-Pff, t’as une idée de ce qui a pu se passer ?
-Aucune idée.
Une pensée atroce traverse l’esprit de Garett.
-Oh, merde !
-Quoi ?
Garett se retournes et descend son boxer.
-OUF !!!RAS  à ce niveau là.
-Ca expliques les jambes aussi…autre vérif.
Derek soulève le T-shirt de son ami, plus un seul poil et aussi le semblant de bide qu’il avait a disparu.
-Putin ! On a pourtant bouffé Mexicain, hier soir !
-C’est ça ! La bouffe, ça vient forcément de là. Les lèvres, ça vient du fait que c’était épicé.
-Ok, et les cheveux et les poils en moins, c’est quoi, le guacamole ?
-Ouais. On va se raser les cheveux super court, oh, merde, non…
-Oh non, la douche après la piscine…
-On va se faire…chambrer.
-Violer, tu veux dire !
-Hé, minute, on est imberbe, on a pas des gros lolos bonnet DD non plus !
-Vaux mieux, mais si ça arrives, on fait quoi ?
Derek pense à un autre détail : Amber. Comme elle leur a promis, elle passerais les chercher.
-Hé les garçons !
Garett et Derek se regardent.
-Tu crois que c’est nous qu’elle appelles ?
-Non, elle aurait juste dit, coucou les filles ! Evidemment, va te raser les cheveux, je vais lui parler.
-Et tes lèvres de silicone, tu vas faire quoi ?
Derek penche la tête vers Amber, ravissante même de bon matin.
-Salut, Amber, on finit de se préparer et on arrives.
-Il vous faut tout ce temps pour vous maquiller ?
Derek sourit nerveusement à sa blague.
-Oui, on essayes un nouveau look.
Garett ressort de la salle de bains, il s’est rasé la tête, on dirait qu’il revient de l’armée.
-A ton tour. Et dis-rien, vaux mieux un look de voyou que des bouclettes de fille.
-Oui, sauf que pour le visage, je pourrais pas me raser.
Les deux garçons arrivent habillés en vêtements amples : baggys, sweat à capuche et les cheveux rasés, Amber regarde les garçons en souriant.
-Wah, quel changement !
-Wesh…Non, t’inquiètes pas, je plaisantes.  
-Je dis ça mais je dis rien mais je sais que Priscilla adore les bad boys, on sait jamais, ça vaut la peine d’essayer.
-Pourquoi pas ? Ce serait cool.
Amber fronce les sourcils.
-Vous avez pris quoi, hier soir ?
-Rien, on a suivi ton conseil, on doit changer notre image. Bon, dis-nous, t’aimes bien ce look ?
-Ca vous change, je vais pas dire oui mais c’est pas trop mal.
-On a pas les pecs et les piercings qui vont avec.
-Ni les tatouages.
-Houlà, doucement les garçons ! Bon, je vais vous tester : lequel de vous deux a envie de me prouver qu’il est un vrai mec en m’embrassant…avec la langue ?
Derek et Garett sont refroidis, Amber éclate de rire.
-Désolé, les garçons, c’était pour voir vos têtes. Hahahaha. Bon, on devrait y aller.
-Priscilla te rejoint pas ?
-Non, je suis plus assez in pour elle et vu qu’elle a de la concurrence depuis hier…
-Concurrence ?
-Oh oui, Emelina Skovorquelquechose, à côté Priscilla passe pour une petite fille modèle.
Garett déglutit.
-Elle vient au lycée ?
Amber se tourne vers Garett.
-Hier, tu articulais pas deux mots et là, tu veux te choper une bimbo ? Dites-moi ce que vous avez pris ce matin, j’essaierais.
 -Heu, restes du mexicain d’hier…soir…
Garett et Derek se regardent paniqués.
-Heu, non merci. C’est pas pour que vous vous jetiez sur elle mais Madeline Sanders vous reluque depuis deux minutes.
Madeline observe les deux garçons, elle leur fait les yeux doux et a un petit sourire coquin pour Garett. Celui-ci sourit comme un macho. Refroidissant Madeline.
-T’as raté ton coup si tu veux mon avis, snoop dogg.
-Dites vous qu’au moins votre look du jour marche sur les filles, d’habitude, madeline, elle réagit comment à deux mètres de vous ?
-On…existes pas.
-Elle nous calcules pas.
Derek a la gorge un peu enroué. Amber ne l’a pas remarqué. Garett retentes un coucou à Allison Deveronni, après le regard langoureux au bad boy, le salut gâche tout et c’est là que Garett remarque quelque chose. Derek essayes de parler à Amber mais sa gorge lui fait vraiment mal.
-Un souci, Derek ?
-Non, un truc qui passes pas.
Il l’a dit sur une voix légèrement efféminée quand Garett l’attrape et montre ses mains.
-Qu’est-ce que t’as ?
Même timbre, on dirait un ado en pleine mue, Garett déploie ses ongles sous le visage de Derek. Pas de façon alarmante mais ils ont repoussés complètement et atteignent le bord du doigt.
-Oh putin, putin de gorge !
Le juron a été prononcé par une voix de jeune fille, Amber les a laissé discuter et a pris un peu d’avance.
-On fait quoi ?!
-Ca va être, hurhm, ca va être, oh, merde, saloperie…manges tes ongles !
-Et pour ta voix ?
-Hurhm, hurr, je..je dirais que j’ai pris froid.
-Ok, non parce que là, t’as une voix de gonzesse, je suis désolé.
-Et tes ongles, il faudrait juste les vernir !
-C’est pas tout.
-Quoi ?
-Y’a autre chose.
-Oh, non, pas…poitrine ?
-Non, plus bas, derrière.
-Quoi ?
-Hanches, j’ai mon baggy qui couvre mais ca va pas tenir longtemps. Regardes tes ongles aussi.
Derek regarde ses ongles quand son bras frôle son sweat. Il recule sur le coup.
-Oh, putin, non…Pas ça.
-Tétons ?
- Plus sensibles, oui. On est fichu, on est foutu.
-Je t’avais dit qu’on risque de se faire violer aujourd’hui !
-Non, non, j’ai un plan.
Derek rejoint Amber, il sent clairement sa poitrine comme chauffer.
-Oui ? Vous vous êtes rappelé que j’existais ?
-On est…Mal.
-On a fait une connerie, ce matin ou hier. On sait pas.
-Quel connerie ?
-T’as rien remarqué ? La voix, les ongles, la peau ?
-Ben, si, on dirait que t’es une collégienne quand tu parles.
-Et regardes nos ongles.
Amber les regardes avec amusement.
-Qu’est-ce que vous avez fait ?
-On sait pas !
-On a…pris des hormones…de croissance, hier.
-Pourquoi faire, devenir des machos baraqués pour essayer de m’emballer ?
-C’est ça. On nous a vendus de la mauvaise marchandise et c’était…des oestrogènes.
-Oui, et ça commence à devenir un peu gênant.
Amber sourit mais se retient de rire.
-A part les ongles, vous avez quoi d’autre comme problème ?
- Plus un poil et…un cul de fille.
-…les, enfin la poitrine sensible.
Amber se retient de rire.
-Bon, hé bien, je vous passerais des vêtements de rechanges.
-Y’a pas ch’sais pas, un antidote ?
-Si, allez voir l’infirmière et dites-lui, on vous donnera des cachets mais je crois que vous devriez rentrez, sinon, vous allez avoir beaucoup de succès.
-Ok, merci, on est désolés.
-Pas grave, j’essaierais de passer vous voir à la fin des cours.
Après avoir pris des comprimés et fait prescrire des médicaments par l’infirmière, les deux garçons rentrent chez eux. Une surprise les attend : la plante a grandi et s’est étalé jusqu’à l’intérieur du rebord de la fenêtre.
-Même chose dans la salles de bains ! Elle a dit que ça faisait effet au bout de combien de temps ?
-4 heures, je crois….
-Oh de dieu…merci de me faire confirmer qu’il est toujours là.
-Hein, quoi ?
Garett regarde ses jambes et son postérieur, expliquant la réaction de Derek.
-Ouah ! ah ouais, ohoh.
-Quoi ?
-Ben, le mien, il réagit pas.
-Bon, je te dois ça.
Il soulève son T-shirt et lui montre sa poitrine, rien d’impressionnant, il a juste les mamelons plus foncés et légèrement pointés.
-C’est le froid aussi.
-Ca fait comment ?
-Bizarre, pas touche. Oh.
-Quoi ?
-Hurm, hurhh, hurrhh, alors ?
-Tu retrouves ta voix, c’est cool.
-Non, ton…
-Ah, c’est bon, fausse alerte.
Les heures qui suivirent, Derek profita pour faire des recherches sur internet tandis que Garett jouait en ligne.
-Garett, viens voir. J’ai cherché en mot-clé « Intoxication alimentaire, tex mex, poussée d’hormones » à part le bœuf aux hormones, il a rien trouvé et j’ai regardé la fenêtre.
-La plante grimpante ?
-Non, la fleur parasite, nom scientifique : Trenesis Baterianosis. Ou Bouquet des Nymphes. Quelques graines et elles peuvent…déposer des spores pour paralyser sa proie.
-Pourquoi bouquet des Nymphes ? J’ai pas compris ?
-. Les légendes racontent que les Nymphes s’en servaient pour perpétuer leur beauté et surtout changer l’apparence des personnes pour qu’elles deviennent des Nymphes à leur tour.
-Oh, putin de nom de…on va tout enlever.
-Cette nuit, j’ai cru voir des sortes de paillettes voler quand je suis allé fumer, c’était les spores, j’en ai reçu en plein visage.
-Et quand j’ai pris la douche, j’ai dû favoriser la pousse des fleurs, ce qui explique mes cheveux.
-On va retourner en cours d’ici une petite heure, comme ça, on retrouvera notre look d’avant.
-Comment on les élimine ?
-Coupes tout.
-Derek, bravo, on ne dira rien, si ça se trouves, les prochains colocs, héhé. C’est le bon plan.
-Comme si on avait une chance. Allez prends les ciseaux. La touches surtout pas.
-Ok.
Derek attaques alors l’élagage de la salle de bains, la plante ne réagit pas, Garett coupe tout avec une joie non feinte.
-Le cul, les cheveux, j’ai eu du bol de pas avoir atteint comme derek les nich…
Derek a totalement enlevé et vaporisé du désherbant, il revient dans le salon et trouves Garett assis sur le rebord de la fenêtre, souriant. Il s’approche et vaporise le désherbant quand une tige encore présente semble s’ouvrir devant Derek. Il recule et tire la plante en se l’accrochant autour du bras, il l’enlève et n’aimes pas le sourire niais de Garett. Puis lui aussi, se détend, il se sent détendu, très détendu.   
 -Je vais m’allonger…Ca ne nous fera pas de mal.
Sa voix a recommencé à muer de manière féminine.
-Je vais…aller prendre une douche.
-Ok, j’irais juste après.
Le soir, les deux amis sont comme groggy, ils commandent le traiteur.
-Oui, deux menus, une Caesar et une Océane, deux jus de pommes et un yaourt. Ok, merci. Tu sais quoi ? Il a bien aimé ma voix, je crois. 
-Il va être surpris, déçu, même.
-Pas grave.
Derek sort un t-shirt et un boxer pour dormir, ses cheveux ont légèrement poussés et son visage fait très féminin, il remarque deux choses, ses ongles sont plus longs mais surtout il commence à apercevoir des mèches plus claires, de couleur blondes.  Garett a déjà les cheveux qui ont repoussé, ils sont bouclés mais encore courts, son visage aussi a changé légèrement. Ils ressemblent à deux garçons manqués, à des adolescentes… Quand le livreur arrive, Garett ouvre la porte.
-Bonsoir !
-Bonsoir, vos menus, cela fait 9,70.
-Tenez, merci.
-Bonne soirée, mademoiselle.
-Merci, vous aussi.
Quand il repart, Garett explose d’un rire aigu, un gloussement d’adolescente.
-Mademoiselle…PffffHahahahaha, n’importe quoi.
-Allez, j’ai faim.
Plus tard dans la soirée, les deux amis regardent la télé sans se préoccuper que le Bouquet des Nymphes est en train de repousser et s’enrouler autour des fenêtres. Plusieurs fleurs apparaissent autour des fenêtres de la pièce principale et la salles de bains.  Ils vont se coucher sans se préoccuper de la fleur, déposant ses spores.
Dans la nuit, c’est au tour de Garett de se lever, ses cheveux ont dépassés leur longueur de la veille et atteignent le milieu des épaules, il observe son visage, devenu androgyne. Son corps plus svelte que celui de Derek a pris de l’avance au niveau des hanches. Une voix semble murmurer à ses oreilles, il tire le rideau de douche et voit les fleurs de la plante qui ont atteint l’encadrement…
« Garett… »
Garett entend cette voix sans savoir d’où elle vient quand un courant d’air le fait frissonner, une main de femme, les cheveux blonds cendrés flottant dans l’air, l’attire vers elle.
Garett regarde les fleurs diffuser les spores et éclore, il reste immobile quand les fleurs s’allongent et rentrent sous ses vêtements à des endroits précis tel que sa poitrine, l’entrejambes, le bassin et une derrière guidé par la main de la femme s’enroule autour de ses cheveux et se referme comme un masque sur son visage. 
 Derek éteint son réveil et voit que Garett est déjà levé, Il a deux réactions, la première est qu’il distingue clairement les fleurs autour de l’encadrement et recule, la seconde voit qu’il a un aspect androgyne, il se précipite jusqu’au miroir et aperçoit ses cheveux virant au blond ! Puis il entend une voix mélodieuse et sensuelle chantonner dans la salle de bains, il ouvre la porte et  ce fut le choc : une magnifique jeune femme rousse terriblement attirante, finit de se maquiller, ses vêtements sont très sexy mais correct pour une étudiante.
-Bonjour, Derek.
-Bonjour, qu’est-ce qui t’es…Qui êtes vous ?
La voix puis le rire de la jeune femme est un enchantement, il reste désarmé par son sourire.
-Je suis Gabrielle, ta coloc. Tu me reconnais ?
-Oui, excepté que jusqu’à hier soir, tu t’appelais…
-Non, c’est fini, je suis Gabrielle, et toi, Derek, tu vas garder ce nom quand tu me rejoindras ?
-Te rejoindras ?
-Regardes-toi, tu ressembles à une adolescente, à mon avis, on va faire un malheur en arrivant tout à l’heure.
-Pas question, tu t’es fait avoir ! Je vais…redevenir comme avant et toi aussi, Garett !
La séduisante jeune femme rit aux éclats. Derek voit alors les fleurs s’ouvrir devant elle, il enfile ses baskets, prend son sac à dos et s’enfuit hors de l’appartement.
-On se retrouvera en cours, ma chérie !
Derek court jusqu’au campus quand il croise alors les deux adolescentes.
-Bonjour, vous allez bien depuis la dernière fois ?
Pas de doute, elles ont grandi, en trois jours ! Elles font indubitablement plus femme et ont presque le même âge que lui, Derek regarde surtout la jolie Latina.
-Canon, pas vrai ? Inutile de me reluquer, d’ici le lever du soleil, tu nous éclipseras totalement.
-C’est sûr et certain.
Derek  court pour leur échapper quand il arrives devant la confrérie, il croise la sublimissime Emelina, « occupé » avec un homme.
-Bonjour Derek, je te présentes Emelina mais il y a encore deux jours, son nom était Scott.
-Non, c’est impossible…
Amber s’approches de lui, deux autres jeunes femmes arrivent à leur hauteur.
-Et toi ? Qui es-tu ?
-Hum, jusqu’à ce que la Nébuleuse me touches, on m’appelait Butterfield, Jérôme Butterfield, comme toi, j’étais invisible mais une fois devenu Amber, c’est tout autre chose. Au fait, as-tu aimé ma jolie plante, ou bien ta séduisante coloc ?
-NON ! C’est pas possible, pas toi…
-Oh que si, le seul problème, c’est que ma jolie plante ne pousse et agit que la nuit et que j’ai…45 minutes pour finir ce qu’ai commencé, Derek.
Les tiges de plantes sort de ses mains comme des serpents et émergent du sol, il retienne Derek qui leur échappe, Amber l’emmène derrière la sororité.
-Qu’est-ce que c’est dommage…Regardes derrière toi.
Derek se retourne et voit que le jardin de la sororité est remplis de…Bouquets de Nymphes !!!! 
-Reculer pour mieux sauter, je penses que tu vas beaucoup aimer et vu ton acharnement, tu seras la nouvelle Amber mais encore plus canon.
-NNNOOONNN !!!!
La plante grimpante s’enroule autour de lui, les spores le neutralisent et il entend alors une voix l’appeler. Une main de femme dirige les plantes et les fleurs s’ouvrent sur lui, ses cheveux flottent au vent, il s’agit d’Amber. Derek est à nouveau groggy et souriant, les fleurs l’enroulent dans ses tiges et comme Garett, se glisse sous ses vêtements avant de se refermer sur son visage. Amber tient sa promesse et développe chaque parcelle de son corps comme un enchantement pour les yeux, Ses hanches, son bassin, sa peau, ses jambes deviennent galbés et parfaites, son postérieur et bassin forment un galbe et un arrondi sublime, sa poitrine se développe à chaque respiration et forme des seins généreux, sa chevelure devient blonde et pousse très vite jusqu’à atteindre le milieu du dos quand à son visage, c’est celui d’un ange encore endormi. Amber parait fade face à l’éclatante beauté de cette créature de rêve. Le soleil se lève sur le jardin de la sororité et les yeux bleus cristal de Danielle s’ouvrent au même moment.
-Désolé, je t’ai pas entendu ce matin.
-Pas grave, Danielle, tu es parfaite, on est parfaite.
L’arrivée de Gabrielle et de Danielle fut un rêve éveillée pour les élèves du campus, les deux nouveaux membres de la sororité furent immédiatement accueillis par la gent masculine, éperdument amoureux de ses deux créatures de rêve, Amber, Michelle et Priscilla étaient des amies à elle, Danielle avait l’impression de rêver, d’être une princesse de conte de fées, sa vie était devenue parfaite car, durant son adolescence, elle-était devenue  la jeune femme qu’elle avait toujours voulu être.  
-Voici votre chambre.
Kevin et Anthony posent leurs affaires et découvrent leur nouveau lieu où ils vont vivre.
-Il y a une salle de bains ici, la kitchenette par là et la pièce à vivre, ah et cette chambre a un sacré avantage, venez voir.
Les deux garçons regardent la vue qui donne sur le bâtiment de la sororité, tout les deux sont statufiés en découvrant leurs « voisines », malgré quelques jolies petits lots tel que Amber, Priscilla ou Gabrielle, il y a la fille parfaite : Danielle, un ange de beauté. La séduisante demoiselle remarque les garçons en train de les observer à la fenêtre, elle fait signe à Gabrielle qui sourit en voyant qu’on les observe, Michelle envoies la balle un peu loin et c’est Danielle qui va la chercher. Elle se penche avec grâce, rattache ses cheveux et regarde la fenêtre ouverte.
-Hé, les garçons !
Anthony vient à la fenêtre et voit la superbe Danielle.
-Bonjour, juste une chose, faites attention que vous regardez en face, certaines de mes copines risqueraient de pas apprécier.
-Hu…Ok, merci.
-De rien. Et au fait, bienvenue.
Danielle rejoint le jardin de la sororité et passe devant un bosquet d’une fleur qu’elle ne connait pas, après l’avoir dépassé, elle a une impression étrange de déjà-vu.
                                                                       FIN

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire