mardi 14 février 2012

La Marque de Xenocross, Chapitre 11

Voici une histoire en plusieurs parties réalisé par Xenocross, nous vous proposons de vous la faire partager, dites nous vos idées et suggestions, si vous avez des idées de suites ou de captions qui vous inspirent , envoyez les, en attendant bonne lecture...

Chapitre 11

H+20 après apparition de la Nébuleuse.
Washington

Joe Keenan examine encore une fois sa marque dans la nuque qui le brûle depuis plusieurs heures, il sent en lui cette énergie et passe devant un bar.
Plusieurs hommes jouent au billard et repère un des joueurs, un jeune latino d’une trentaine d’années vraiment très mignon. Il frôle quelqu’un mais rien ne se produit.
Il sent quelque chose en lui qui ne demandes qu’à sortir, qu’à se manifester, tous ces hommes autour de lui résonnent en lui comme des vagues qui se déversent.
Un nœud se noue dans sa gorge quand certains de ces hommes jette un regard dans sa direction.
Joe a de plus en plus de mal à respirer et préfères sortir du bar malgré ce désir qui bouillonne.
Il a le cœur qui bat de plus en plus vite quand il s’arrête à hauteur d’un kiosque et achète alors plusieurs magazines avant de rentrer chez lui. Essentiellement des magazines féminins et des magazines de charmes. Joe sent alors sa douleur s’évanouir et feuillette fébrilement les pages des magazines et soudain se crispe sur une double page dans un magazine féminin. Il y montre une sublime jeune femme portant le dernier modèle de sous-vêtements d’une marque de lingerie. Joe sent alors son pantalon craquer au niveau des coutures mais surtout dévoiler des cuisses qui ne sont pas les siennes et le spectacle qu’il voit est assez saisissant : là où n’importe quel homme aurait été effrayé de voir son entrejambes s’aplatir, Joe regarde des cuisses sublimes apparaître et surtout son entrejambes devenir plat et porter la même culotte que le modèle du magazine, même chose pour son postérieur qui se galbe et libère alors une paire de fesses magnifiques qui porte le fameux modèle de culotte. Alors qu’il devrait être effrayé, Joe regarde alors deux choses : son T-shirt craquer et se déchirer sous le poids de sa poitrine qui grossit et apparaît, sublime, et surtout, les lambeaux former le même soutien-gorge que le modèle. Il examine alors avec étonnement ses sublimes changement sur son corps et sent alors ses lèvres devenir plus pulpeuses et ses cheveux totalement différents.  La sublime jeune femme du magazine a pris vie hors des pages du magazine en la personne de Joe Keenan. Elle découvre alors son nouveau corps en étant  ravie et continue à chercher dans les pages du magazine.  Elle cherche non pas dans les magazines pour hommes mais plutôt de vêtements  pour femmes quand soudain la sublime mannequin se crispe à nouveau devant une nouvelle photo de jeune femme.
Dans le bar, Ramon et ses deux collègues sont au bar en train de boire un verre quand l’assistance reste sans voix devant la bombe blonde qui vient d’entrer d’une démarche chaloupée, elle a les cheveux platines bouclés et porte un jean court et un dos-nu, son regard montre qu’elle est ici pour se trouver un homme.

-Salut, tu peux m’offrir un verre ?

Un peu plus tard dans la semaine, une nouvelle pulsion se produit sur un autre homme qu’il croise en train de faire un footing dans un parc. Joe le dévore du regard et sort alors plusieurs photos de son carnet mais étrangement rien ne se produit. Il laisse filer le jogger et croise une femme qui court juste devant lui et s’arrête pour se rafraichir.

-Bonjour.
-Bonjour.
-Ca va pas ?
-Hein ?
-Vous vous sentez bien ?
-Euh, oui pourquoi est-ce que vous me dites ça ?
-Parce que votre main tremble. Tenez, buvez un peu.

La joggeuse tend la bouteille à Joe et il la prend.

-Euh, merci.

Il se désaltère et sans comprendre, sa pulsion se calme, sans rien y comprendre, il examine la joggeuse et la détaille.

-Vous êtes vraiment…très jolie.
-Ah. Merci. Et vous, vous êtes pas mal non plus. A condition de boire plus souvent, regardez.
-Quoi ?
-Ma bouteille, vous me l’avez finie sans vous en rendre compte, vous aviez vraiment soif, on dirait.
-Oui, on dirait.

Joe se rend compte alors qu’il peut contrôler ses pulsions avec de l’eau. La joggeuse reprend sa bouteille et en sort une deuxième.

-Vous inquiétez pas, je ne mourrais pas de soif, bon, ben bonne journée à vous.
-Bonne journée.

Joe cherche dans son carnet de pin-ups mais toujours rien ne se produit et le jogger est parti depuis longtemps.

Deux semaines plus tard…

-Oui ?
-Votre commande, monsieur.

Joe est en peignoir dans son salon quand il sent la pulsion arriver.

-Merde, pas encore !

Il regarde dans son carnet mais rien ne se produit, cherche dans les magazines sur son internet ainsi que les différents logos sur son portable qu’il a acheté récemment. Rien ne se produit, il essaye alors de passer la tête sous l’eau mais il se sent de plus en plus chaud, il ne sait pas quoi faire alors à ce moment là. C’est alors qu’une autre source provient jusqu’à lui : provenant de l’esprit du livreur en train d’arriver. Sous son peignoir, il sent alors son corps commencer à changer et prend une autre serviette pour s’enrouler les cheveux quand des longues mèches encore mouillés lui cachent le visage.
Dans la même semaine, Joe est alors pris de violentes pulsions au bureau, il se concentre et sent alors non pas dans sa tête mais au bout de ses doigts cette électricité qui remonte, il ne sait plus quoi faire et halète avant de se plaquer alors les mains contre sa poitrine.
Sa transformation s’effectue aussitôt et il sent alors ses seins sous les vêtements qu’il porte. 
Deux jours plus tard…

Cette fois, c’est en pleine nuit que cela se produit, il se laisse aller alors à son rêve qui devient de plus en plus érotique et ses cris et gémissements de plus en plus féminin, après avoir subie un orgasme, une superbe actrice porno haletante émerge de sous les draps, sa marque continuant à briller.

-Non…Arrêtes, je t’en prie, ça suffit…

Elle commence tout d’abord à sangloter puis soudain une impulsion monte en elle, un désir qui bouillonne et ses reniflements cède à des vertiges, elle a envie de sexe. Elle se palpe partout en essayant de se satisfaire mais son propre corps ne suffit pas, il lui faut plus.
Elle cherche parmi ses différentes revues et feuillette les pages jusqu’à ce qu’elle soit comme bloquée. Ses lèvres et seins siliconées rapetissent, ses cuisses et fesses rétrécissent et ses cheveux deviennent plus soyeux et plus courts. Ses cris deviennent moins choquants, elle regarde alors par terre et trouve alors des vêtements d’une jeune femme correspondant au magazine : vilaines petites teenagers. Agé de 16 ans, elle attache ses cheveux en queue de cheval, se maquille, lèvres et ongles  inclus, enfile quelques bijoux et sort en boite.

FORT WALTON

Quelques jours plus tard.

Joe Keenan est venu se livrer aux autorités pour qu’il l’aide, ce qui vient d’être raconté figure désormais dans un rapport.

-Ok, d’après votre témoignage, vous avez l’air content d’avoir ce pouvoir mais vous aimeriez pouvoir le contrôler. C’est bien ça ?
-C’est exact, y’a encore 10 minutes, j’ai du passer ma tête sous l’eau pour me calmer.
J’ai de plus en plus de mal à contrôler ce pouvoir. 
-Et vous dites que vous n’avez jamais fait quoi que ce soit qui ait été dangereux en tant que marqué ?
-Dangereux comme quoi ? Parce qu’il m’est arrivé quelque chose mais je n’appellerais pas ça dangereux.
-Allez-y, racontez mais selon votre témoignage, je devrais vous livrer pour passer des tests et ensuite vous serez incarcéré.
-A vous de me le dire.

Il y a quelques heures…

Joe est dans une boutique quand il repère un homme qui lui plaît, il se rend au rayon DVD et regardes alors honteusement les couvertures des DVD Pornos mais rien ne se passe, même chose pour les produits de beautés et les shampooings et le rayon maquillage.
L’homme arrive au rayon vêtements et choisit deux cravates et deux chemises qu’il va essayer en cabine. Joe regarde autour de lui et prend alors plusieurs vêtements pour femmes au vol sous le regard interloqué des autres clients. Il se rend juste à côté de sa cabine et essaye un à un les vêtements et sous-vêtements mais rien ne se produit. Il a de plus en plus chaud et se crispe de plus en plus au point d’étouffer quand il entend alors les pensées de cet homme.
« Dis-donc, j’aimerais bien la croiser en sortant, celle à côté »
Il a du mal à respirer mais est heureux de ces pensées, il essaye alors autre chose et laisse tomber alors ces vêtements au sol et sur le rebord entre les deux cabines. L’homme regarde alors le string qui se trouve en l’air entre les deux cabines et le renvoie à « sa » propriétaire.
« Il espères entendre ma voix, il espères que je le remercie. » 
A deux doigts de tomber dans les pommes et sentant sa marque le brûler sur toute sa peau, Joe décide alors de céder et laisser faire ses pulsions, seulement cette fois-ci.
Un inconnu rentre dans la cabine d’essayage d’un autre homme et se plaque contre lui en le fixant dans les yeux tandis qu’il lui cache les yeux pour qu’il ne le voie pas.
« Ok, et en plus c’est une vraie chaudasse, c’est mon jour de chance… »
L’homme alors laisse échapper sa version de sa voisine de sa cabine et Joe saisit cette pensée au vol en sentant alors ses vêtements se rapetisser et son corps commencer à changer.

-Chut…Merci pour mon string mais tu veux que je te fasse un petit essayage rien que pour toi …Chéri ?

Au mot près, son fantasme est devenue réalité, il découvre sa sublime voisine ressemblant à quelques détails près à la version fantasmée qu’il avait imaginée, elle ne doit pas avoir plus de 18 ans et à commencer à se déshabiller, elle lui dirige les mains et l’oblige à retirer le haut puis le bas avant de se blottir contre lui en l’embrassant.
Joe Keenan voit le mouvement de déglutition de l’officier qui a réagi comme tout homme qui se respecte avec une histoire pareil.

-Heu…Non, ce n’est pas dangereux mais faites attention à ne pas aller trop loin.
-Officier…Je, ça recommence…L’histoire m’a un peu…Chauffé.
-Ok, calmez vous, je vais allez vous chercher de l’eau ou bien  alors vous accompagnez aux toilettes…pour…Hommes ? Dames ?
« Qu’est-ce que je fais, moi, si ça lui arrive devant moi, rien que son histoire, ça m’a foutu, il faut que je me calme moi aussi, oh merde, non… »
Sans rien y comprendre, L’officier voit que Joe a laissé apparaître deux choses en se penchant vers lui : un regard de braise et un visage de femme ultra-allumeuse et surtout un décolleté grossissant et débordant minute après minute d’un ensemble lingerie noire, le reste de ses vêtements s’est également adapté avec mini jupe et chemisier dégrafée et nouée.    
  
-Oh, nom de Dieu, reprenez vous, bon sang, vous êtes vraiment trop bandante…
-C’est le but, chérie, viens me voir.

Et la sublime créature se jeter sur l’officier.
Le dossier de Joe Keenan est envoyé aux différents professeurs pour l’examiner.

Quelques heures après l’évasion d’Alpha….

-Et vous verrez que malgré le sérieux du dossier, il se montrera parfaitement capable.

Joe Keenan a rendez-vous avec ses supérieurs, il sent alors monter sa pulsion mais depuis son passage mouvementé à  Fort Walton, il a réussi à gérer son pouvoir, il déplie alors une photo tiré d’un catalogue de vêtements pour femmes.
Quelques minutes plus tard, une superbe blonde d’une trentaine d’années identique à celle de la photo du catalogue entre dans le bureau des responsables régionaux.

-Bonjour, je me présente Johana Keenan et je suis chargé de vous assister sur cette affaire, messieurs.

Sous le charme de leur ravissante assistante, les responsables ont affrété un jet pour se rendre à leur rendez-vous.

-Où est-ce que nous nous rendons ?
-Fort Andrews, ma chère, nous allons rendre une petite visite au général MacArthur pour un petit débriefing.

J+6, quelques heures après l’accident de Rob Clark

Denver, le capitaine Thorne est dans un chalet, il essaye de reprendre son souffle et de se calmer.

-Bon Dieu, mais qu’est-ce que j’ai fait ? Qu’est-ce que je suis devenu ?  
  
Attaché sur le lit par des menottes, un homme noire d’une cinquantaine d’années regarde Thorne rentrer à nouveau dans le salon, les volets son fermés et la télé est allumée.

-Je suis désolé, sincèrement. Mais je ne peux pas y résister.

Il plaque alors ses mains contre le visage de l’homme et se prend une violente détonation, son corps devient café au lait et prend des formes différentes, celle d’une jeune femme, peu habillée qui a chevauché l’homme menottée.

-Salut, je m’appelle Rebecca, j’espère qu’on va bien s’amuser tout les deux.

Betty est en train de terminer de classer des rapports de marqués quad elle reçoit un appel sur son portable affichant numéro inconnu.

-Allô ?
-Betty ? …Ici le capitaine Thorne, ne raccrochez sur tout pas, je vous en prie, j’ai besoin de votre aide. Je dois vous voir rapidement. Où et quand ça vous arrange.
-…Vous êtes devenu un marqué, capitaine, je ne sais pas si je ne devrais pas prévenir le…
-Non ! Surtout pas ! Je sais déjà qu’avec vous, mon pouvoir ne fonctionne pas…Parce que vous êtes une femme. J’ai besoin de votre aide, Betty.
-Pas aujourd’hui, demain, rappelez plus tard, c’est un peu la crise, ici.
-Je sais, j’ai…oh mon dieu, Betty, aidez-moi, j’ai retenu en otage un officier de Fort Walton pour qu’il me fasse des confidences…sur la couette.
-Je suis désolé pour vous, Thorne. Si vous le savez, alors pourquoi m’appelez maintenant ?
-Parce que…Je ne savais plus ce que je faisais et je viens de me rendre compte, oh mon dieu…J’ai peur d’essayer d’approcher les Supérieurs de MacArthur et de tenter quelque chose avec eux. 
-J’ai vu votre pouvoir, je suis navré, j’espère que vous vous livrerez et que le Prof pourra vous guérir.
-Non…Il m’a dit…J’ai besoin de vous, Betty, vous seul pouvez m’aider.

Thorne raccrocha, il avait changé d’endroit et se rendait dans un motel, il croisa deux étudiants qui venait de prendre une chambre. 
Il sent que son pouvoir l’attire vers ces deux hommes sauf qu’il n’a jamais essayé son pouvoir avec deux hommes, il laisse ces doigts frôler la chemise d’un des deux étudiants et se prend alors comme prévu une violente détonation. Son postérieur se bombe et ses petits seins apparaissent, ses cheveux bouclés également tandis que son galbe et ses jambes prennent une nouvelle forme, elle remarque qu’elle a plus de poitrine et les cheveux un peu plus blonds que d’habitude et a le même âge que les deux étudiants, peut être même un peu plus jeune.
Rebecca attend devant  la porte de leur chambre, les deux étudiants la remarque aussitôt.

-Salut les gars…

Rob Clark sait exactement ce qui va se produire d’ici quelques heures, il pourra d’un simple regard transformer des personnes en créatures de rêves qui s’extrairont de leur ancien corps comme d’un cocon, il a volé ce pouvoir à Hestridge tandis qu’il a senti sa présence dans son esprit : Zack Hestridge a également acquis une partie du pouvoir d’Alpha lors de leur « rencontre ». Les officiers supérieurs arrivent dans quelques heures et seul le professeur Wilcott sait ce qui c’est passé.
Il rase les murs et essaye d’agir le plus calmement possible quand il pense aux détecteurs du professeur qui risque de le repérer très rapidement. Dans le couloir, il croise Betty qui à l’air songeuse.

-Betty ? Est-ce que ça va ?
-Hein ? Oui, oui, je vais bien, c’est l’arrivée des supérieurs de la base qui me mette mal à l’aise et puis ces différentes histoires de néo-marqués sont assez destabilisantes.
-Je comprends, je pense que va  bien se passer.

Une alarme se fait alors entendre, Clark regarde Betty un bref instant qui est visiblement préoccupé par quelque chose.

-Ecoutez, Betty, je vois que quelque chose vous tracasse, si vous avez envie de m’en parler plus tard, venez me voir, ça restera entre nous, je vous le garantis.

Johanna Keenan est dans l’avion en train d’étudier les différents documents de l’affaire Alpha que Fort Andrews a transmis pour l’instant, un rapport relate les grandes lignes de la capture puis l’évasion d’Alpha mais également de celle d’Higgins et de ses trois complices. Mais ce n’est pas ça qui dérange le plus, un nouveau signal se fait ressentir provenant de son pouvoir. Et sa marque lui brûle la nuque. Elle s’enferme un bref instant aux toilettes et ressort sa photo  dans le magazine de vêtements quand elle ressent autre chose. Elle sent les hommes qui se trouvent dans l’appareil puis comme ses pulsions il y a peu plusieurs autres signaux venant de partout en dessous d’eux avant de se connecter sur plusieurs signaux en particulier sans savoir ce qu’il représente.

Un peu plus loin, Lucy sent ce signal qui vient de « s’allumer »  tandis qu’elle est avec une personne et que plusieurs hommes de Fort Emmerich se contorsionne autour d’elle en devenant des femmes au corps sublimes mais au comportement de plus en plus provocant.

-Arrêtez, je ne suis pas ce que vous recherchez, je n’ai aucun pouvoir, vous devez forcément vous tromper de personne…
- Oh que non, je suis là pour que tu puisses nous rejoindre et je sens que ton pouvoir est assez…intéressant.
-Non, s’il vous plaît, vous êtes vraiment très attirante et ces autres jeunes femmes aussi mais pitié.

L’une des membres du commando totalement nue et chaude comme la braise chevauche alors Gabriel en grimpant sur lui, Lucy observe la jeune femme jouer avec lui et utilise son pouvoir.

-Les autres, ne laissez pas votre copine s’amuser toute seule.

Les autres femmes à terre habillées ou non se tournent toutes vers le lit et s’approche de manière plus que provocante de Gabriel.  Lucy regarde en commençant à perdre patience.

-Tu me fais perdre mon temps, j’ai été patiente mais là, je veux que tu nous rejoignes.

Gabriel est en extase entouré par ses superbes créatures quand soudainement, elles deviennent distantes, agressives et surtout dotés d’une force peu commune qui l’empêche de bouger.  
Lucy s’approche de lui et utilise alors son pouvoir pour l’envoyer dans le temple.

-Non ! Je ne veux pas vous rejoindre !

Gabriel et Lucy, désormais en tenue de prêtresse se retrouve entourés par plusieurs prêtresses dont quelques unes sont encore floues, l’une d’entre elles s’approche de lui en dansant.

-Tu ne devrais pas me résister, Gabriel, regarde-moi.

Gabriel est attiré par cette jeune femme qui danse et sent son regard en lui quand il arrive à la repousser.
La prêtresse floue perd son emprise sur Gabriel et Lucy l’attrape par la gorge mais est soudain privé de toute force.

-Non, Lucy ! Son pouvoir est unique et tu ne dois pas faire souffrir tes sœurs même pour les recruter.
-Pardonnez-moi, majesté, c’est juste que j’aimerais que Gabriel soit plus réceptif.
-Il le sera très bientôt, Andréa, joins-toi à ta sœur et emmenez-le jusqu’à moi.

Gabriel a voulu s’échapper mais le mur est scellé, les deux prêtresses l’emmène jusqu’au pied de la statue et là, aussi résistant soit le pouvoir de Gabriel, l’emprise de cette statue est trop forte pour lui.

-Lucy, à toi.

Elle s’approche de lui et appuie alors sur sa marque.
Il résiste tant qu’il peut et un phénomène inédit se produit : au lieu de succomber à l’hypnose d’une des prêtresses, le corps de Gabriel devient flou progressivement tandis qu’une des prêtresses devient alors progressivement visible, Gabriel se voit alors depuis le point de vue de la prêtresse qui devient alors son propre corps. Lucy est assez abasourdi par son pouvoir quand Andréa et d’autres prêtresses deviennent nerveuses, Alors qu’elle était presque totalement visible, la prêtresse s’estompe et Gabriel disparaît en même temps qu’elle.  Lucy retourne au côté de Gabriel dans son appartement avec les membres du groupe d’intervention.

-Tu es vraiment un cas difficile, Gabriel…

C’est là qu’elle se rend compte que Gabriel n’est pas encore réapparu.

Quelques minutes avant.

FORT ANDREWS

-Fort Emmerich a confirmé avoir envoyé une équipe sur place qui ne réponde plus.
Au vu du signal, je dirais qu’il y a un marqué et une des Néo-marqués sans compter vu les échos, les membres du groupe, tous changés. Des questions, oui Colonel ?
-On doit faire quoi ? Avertir les autorités supérieurs qu’on a retrouvé Alpha devenu un néo-marqué venu recruter un nouveau marqué ? Et en quoi ce cas serait différent des autres marqués psychique ? Pour moi vos signaux, c’est du chinois.
-D’après la signature, il s’agirait de Gabriel Smith, et c’est là que son pouvoir est particulièrement retors puisque son pouvoir est devenir lui-même l’onde de transformation ce qui explique la présence d’Alpha, son pouvoir psychique pourra aider à « bloquer » Smith pour tenter de le recruter. Fort Emmerich prévoit d’envoyer une seconde équipe mais ils attendent un briefing de notre part tandis qu’eux aussi cherche une solution.
-Fort Emmerich est essentiellement un camp de repérage et de détention des marqués, ils n’ont pas notre équipement. Ce qui doit compliquer leur travail.
-Exactement Raffnell, Clark, est-ce que tout va bien ?
-Heu oui, une petite absence passagère. C’est une situation assez incroyable à gérer.
-Bref, Prof, que devrions-nous faire ? Laissez Alpha recruter un autre marqué ? Il est vrai qu’en termes de distance, Fort Emmerich est mieux situé que nous. Alors je repose la question ? Dois-t-on intervenir ou non en attendant l’arrivée des autorités ? 

Clark essaye de rester concentré mais ce qu’il redoutait depuis hier se prépare enfin : ses pulsions de marqués se réveille et son attention se porte sur Raffnell.

-Un problème, mademoiselle Keenan ?
-Non, non, je crois qu’il se passe quelque chose, il faudrait appeler MacArthur pour confirmer.
-Un marqué dans le coin ?
-Non, pas dans l’avion mais disons dans notre secteur de vol et il est assez difficile à repérer.
-Entendu, Kenneth, appelez MacArthur pour confirmation.

Lucy sent Smith dans le coin mais pas physiquement, il est quelque part, non loin.
Gabriel reprend son souffle et sent toujours la présence de la prêtresse en lui, il a senti que cette fois-ci, c’était lui qui était en train de changer et non son hôte. Une autre onde résonne en lui mais différemment. Il sent en lui la présence de la prêtresse qui demande à sortir. Il arrive alors au pied de chez lui et trouve les pilotes du fourgon de capture qui essaye d’appeler ses collègues.

-Putin, ils ont dû se faire avoir, je vais rappelez le QG pour savoir quels sont les…oh merde, Vince, regardes-toi !

Vince n’écoute plus, il est en transe et Gabriel a expulsé la prêtresse en lui, il s’est retrouvé sans comprendre au cœur du temple et succombe à la danse et au regard hypnotique de la prêtresse qui prend possession de son corps et de son esprit.
-Oh, nom de dieu, Central, Vince s’est également fait avoir, je sais pas du tout comment !

Vince sent alors la prêtresse prendre le contrôle de son corps et son esprit succombe rapidement.

-Désormais, tu es l’une des nôtres, tu es une femme.

Vince voit alors son corps se métamorphoser rapidement, son bide et ses kilos en trop disparaissent tandis qu’il sent à nouveau des cheveux pousser sur son crâne, son corps est redevenu svelte mais androgyne, il assiste alors à la transformation de son entrejambes et de son bassin et surtout les mamelons qu’il avait devenir des seins de femme, ses cheveux sont noisettes et assez longs et lui tombe le long de son dos et lui cache son visage qui loin de son visage bouffi et jovial deviennent ceux d’une séduisante jeune femme aux yeux verts.
La prêtresse a désormais un corps et va se prosterner devant la statue.
Lucy a repéré Gabriel et grâce à son pouvoir le bloque.
Le pilote du fourgon voit descendre du fourgon la ravissante jeune femme débraillée et légèrement dénudée qui était il y a encore quelques minutes son copilote.    

FORT EMMERICH

-Véhicule 5, répondez ! Expliquez-nous ce qui se passe.
-Ici véhicule 5, Vince s’est fait avoir lui aussi et, hein ? Qui êtes-vous ?  
-Partez ! Je veux partir d’ici immédiatement !
-Véhicule 5, qui est cette personne ? Qu’est-ce qui se passe ? Merde ! Des nouvelles de Fort Andrews ?
-Aucune, Colonel Niklof. Vous avez une solution ?
-Oui, envoyez l’Extracteur sur place et ramenez moi tout le monde !

Gabriel ne peut plus rien sentir et le pilote du fourgon est pris de panique.

-Je vous demandes de m’écouter, il faut partir au plus vite, ils veulent essayer de me recruter !
-Qui ça, les marqués ? mais vous aussi, vous en êtes un !
-Réfléchissez pas et filez loin d’ici !
-Attendez, je dois récupérez mon collègue et l’équipe là haut avant.
-Je vais vous dire alors : votre collègue est avec eux maintenant quand à l’équipe, elles peuvent toutes se recycler dans le porno maintenant !

L’avion se pose sur le tarmac et ont la confirmation de ce que Johanna Keenan avait dit.

-Et actuellement, ils sont pris en étau entre notre arrivée et de donner les ordres à Fort Emmerich.
-Fort Emmerich a communiqué, ils envoient l’Extracteur.
-Entendu, ça laissera un peu de temps à MacArthur pour envoyer des gars sur place.
Mademoiselle Keenan, est-ce que vous sentez autre chose ?
-Oui…Quatre signaux en approche. Pas ici mais où se trouve le problème.

FORT ANDREWS

-Sûr à 100%, c’est bien eux, Général, Vous envoyez Arnoff ?
-Fort Emmerich envoie l’Extracteur, ça nous laisse environ deux heures devant nous mais si c’est bien Higgins, il faudra se dépêcher, Clark avait l’air souffrant, dites à Arnoff de prendre plusieurs appareils et de filer sur place pour une mission de récupération. 
-Entendu, général.

Le prof attend que le général sorte pour regarder le signal latent provenant de l’intérieur de la base et fait une recherche.

-Wilcott, j’ai lancé une analyse, c’est encore faible mais on ne sait jamais, surveillez le signal et selon le cas et l’identité du marqué, nous prendrons une décision après la fin de l’opération.
-Ok, Prof.

Le professeur Wilcott balaie les différents signaux et fait mine de le surveiller même s’il sait de qui il s’agit.

Le pilote du fourgon agit alors étrangement, il sourit bêtement tandis que Gabriel comprend ce qui se passe, il voudrait s’enfuir mais Lucy le retrouverait immédiatement. La moustache du pilote disparaît et les cheveux dégarnis repoussent rapidement, les rides sur son visage s’estompent très rapidement et son visage s’arrondit au fur et à mesure, le pantalon se déchire par endroit et le haut de l’uniforme se déforme. Gabriel s’enfuit hors du fourgon mais les portes restent coincées. Gabriel voit une splendide jeune femme se former sous ses yeux, terriblement aguichante et dont la féminité apparaît rapidement.

-Non, restes avec moi, s’il te plaît, je ne te plais pas ?
-Arrêtez ça ! Je veux arrêter ce cauchemar.

La jeune femme a ses vêtements qui deviennent plus féminins et surtout très sexy, une vue plongeante sur son décolleté n’arrête même pas Gabriel pas plus que les caresses de la jeune beauté.

-Laisses-toi faire, mon chéri…

Gabriel sent alors Lucy dans son esprit qui utilise ses pouvoirs et remonte jusqu’à elle.

-Tu as gagné ! Fais ce que tu veux de moi !
-Enfin, tu te décides à nous rejoindre…

Lucy fouille l’esprit de Gabriel et y trouve alors une sensation qu’elle connaît bien, une tempête à l’intérieur d’un esprit, Lucy sent alors la présence de plusieurs milliers de personnes et surtout 4 signaux qui s’approchent de plus en plus de leur position et une autre, inhabituelle qui sera là très bientôt.
Un camion s’arrête au pied de l’immeuble et Gabriel le voit s’arrêter et surtout, les scientifiques ouvrir les portes pour laisser apparaître une machine assez étrange comme une station de calcul. Lucy fouille dans l’esprit de Gabriel et se perd dans un souvenir.

H+20 après apparition de la Nébuleuse.

Gabriel se sent nauséeux depuis que ce rayon provenant de la Nébuleuse l’a touché. Il sent la marque qui est paru dans la nuque et surtout, cette sensation plus qu’étrange qui grandit en lui sans qu’il se l’explique.
-Et vous dites, comme un écho sonar, c’est ça ?
-Oui, Docteur, ça doit paraître insensé mais j’ai l’impression qu’il va se passer quelque chose, que je vais faire quelque chose bientôt.
-Quelque chose comme quoi ?
-Je sais pas, ça fait comme quand on règle une radio, j’ai l’impression de capter une fréquence, un signal, oh, non, ça recommence.

Le psychologue Mathew Jensen examine son patient se contorsionner quand lui aussi sent qu’un mal de crâne se produit et surtout, Gabriel devient transparent !

-Gabriel ? Où êtes vous ? 
-C’est ce que  je vous disais, il va se passer quelque chose, je dois partir !
-Gabriel…Est-ce que…vous voyez quelque chose…Hum…qui me permettrait de vous…Hoooo !!!
-Docteur ? Oh non !

Sans comprendre ce qui leur arrive, Gabriel semble scanner le corps de son psychologue qui devient alors très chaud. Il regarde alors une chose incroyable : les vêtements se déchirent et des spasmes envahissent le corps de son psy. Les jambes et les hanches du médecin font craquer les coutures de son pantalon en soie et ont changés de forme, elles sont devenues très féminine. Gabriel voit alors les vêtements du médecin devenus trop petits et son corps se modifier sous ses yeux au fur et à mesure qu’il parcourt le corps de son médecin. Mathew sent et voit qu’il a désormais le bas de son corps qui a pris la forme d’une femme et sent alors des picotement au niveau de la poitrine et son bassin se remodeler, il soulève le bas de sa chemise et découvre un ventre plat et un nombril sexy qu’il n’avait pas avant mais c’est surtout sa poitrine qui devient plus sensible et semble gonfler en se collant au tissu de sa chemise, ses cheveux deviennent différents, plus soyeux et plus foncés.

-Gabriel, bon sang, qu’est-ce que vous me faites ?

Sa voix est celle d’une jeune femme tandis que son visage se remodèle à son tour et que ses cheveux deviennent à peine plus longs qu’avant, sa poitrine de femme apparaît sous sa chemise qui a fait craquée quelques boutons. Gabriel ne comprend pas ce qui est arrivé à son médecin, ni ce que lui est devenu concrètement quand il observe le visage de la ravissante  jeune femme qu’est devenu son psy et sent alors sans comprendre ce qui arrive qu’il est plongé au cœur de ses pensées.

-Désolé, docteur, je sais pas du tout ce qui m’arrives, arrêtez ça s’il vous plaît.

La séduisante jeune femme reprend conscience et s’examine avec bonheur et fierté tandis que sans comprendre non plus, les vêtements qu’elle porte deviennent ceux d’une femme.
Gabriel est essoufflé et sent à nouveau son corps quand la ravissante demoiselle s’est assise à côté de lui. 

-Doc…Docteur ?
-Je t’en pries, appelle-moi Madeline, viens près de moi s’il te plaît.

Gabriel recule et ne réagit pas quand la séduisante psychologue s’allonge sur lui.
Lucy fouille encore plus profond quand un signal la perturbe et l’oblige à sortir de l’esprit de Gabriel pour trouver la source du signal. 

-Extracteur mis en place, on commence à recevoir les signaux.
-Parfait, on en a pour combien de temps ?
-Si le signal est clair, d’ici une vingtaine de minutes, la machine sera prête.

Gabriel repousse la somptueuse jeune femme et veut se rendre aux scientifiques quand il sent la présence de Lucy dans sa tête qui malgré la machine l’empêche d’utiliser son pouvoir.

-Tu n’as plus que deux solutions : te rendre ou te joindre à nous.

FORT ANDREWS

Le colonel Arnoff et ses nouveaux hommes se préparent dans la cache d’armes, Il est sur le point de partir quand Raffnell vient l’avertir.

-Arnoff, Higgins a été repéré sur place, il sera là bas dans moins de 15 minutes.
-Hé bien, ça m’en fera plus à ramener, j’ai un compte à régler avec l’une des pépées de Higgins.

Dans le van de l’Extracteur, les scientifiques remarquent quatre signaux supplémentaires en approche. 

-Monsieur, quatre autres signaux repérés. D’après le profil, il s’agirait du fameux Higgins.
-Parfait, dés que la machine est chargé, on va capturer tout le monde et sans l’aide de Fort Andrews.

Le signal de l’Extracteur perturbe le pouvoir de Lucy, elle a senti les quatre signaux qui s’approchent et surtout Gabriel dont son pouvoir va bientôt se manifester si elle ne le bloque pas. 

FORT ANDREWS

Rob Clark se sent nauséeux depuis quelques heures mais ne sait pas à qui en parler, il sait ce que représente cette sensation au creux des ses entrailles, son pouvoir émerge et veut se manifester. Pour ne pas être soupçonné, il sort de la base un bref instant quand il croise le professeur Wilcott. 

-Restez ici, Clark, ça vaudrait mieux.
-Et qu’est-ce que je dois faire ? Succomber et me faire repérer, à l’intérieur de Fort Andrews ?
- Certains des psychiques ont dû vous sentir depuis tout à l’heure. Je vous ai couvert, le Prof a repéré un signal avant le début de l’opération en cours, il m’a demandé de surveiller ce signal.
-Trouvez-moi quelqu’un, même un des marqués arrêtés.
-Si vous commencez comme ça, vous aurez du mal à vous arrêter après.
-Je dois…en parler, il faut que je me livre et je serais mis en détention avec les autres marqués.
-Je sais qui pourrait vous aider.

Betty reconnaît le numéro qui l’appelle et hésite à décrocher.

-Allô ?
-Betty, c’est moi, Thorne, je sais, ma voix est différente mais je dois faire avec.
J’ai besoin de votre aide, il faut qu’on se voie au plus vite.
-J’ai dit que je ne peux pas vous aider, vous êtes passé à l’ennemi, vous êtes devenu un marqué !
-Et vous, qu’est-ce que vous êtes Betty ? Higgins m’a fait découvrir votre petit secret, surtout en relisant certains rapports, on n’explique pas comment, vous avez pu être aussi proche d’un marqué sans vous en rendre compte.
-Thorne, écoutez, MacArthur sait pour moi, vous étiez là lors de l’affaire Serena, moi aussi, je suis un Défenseur et le fait que vous puissiez croire Higgins prouve que vous êtes devenu un ennemi.
-Higgins m’a transformé contre ma volonté ! Il a fait de moi un marqué parce qu’il avait
besoin de quelque chose.
-J’ai vu la vidéo, je sais tout ça.
-Bon sang…Je dois vous voir rapidement et après, je ne vous dérangerai plus.
-Quand ? Ok, j’y serais.

Alors qu’il allait rentrer dans la pièce, Clark et Wilcott ont entendus la conversation.

-Machine chargé à 86%, colonel.
-Très bien.

Gabriel reste caché dans le camion quand quelqu’un d’autre le force à entrer en contact télépathique avec lui.

-Bonjour Gabriel, j’aurais besoin de vos services, votre pouvoir m’intéresse.
-Qui êtes vous, vous aussi, vous voulez me recruter ?
-Tout d’abord, je voudrais que tu nous débarrasses de cette machine avec ton pouvoir et une fois que je t’aurais devant moi, nous verrons si tu peux m’intéresser.

Plusieurs limousines s’approchent de Fort Andrews, la barrière est levé et la sécurité de l’entrée est désactivé pour laisser entrer les autorités supérieurs, Johanna sent la présence des nombreux marqués enfermés ici et surtout la présence d’un autre type de signal, il ya dans le bâtiment, quatre signaux qui ne sont pas des marqués et l’un d’eux arrive droit sur eux.

-Messieurs, mademoiselle, bonjour, général Mac Arthur, bienvenue à Fort Andrews.
-Enchanté, nous sommes ici pour avoir des éclaircissements sur les derniers événements survenus  lors de la fuite d’Alpha ainsi que celle d’Higgins et ses trois complices.
-Général, Johanna Keenan, je suis l’assistante de monsieur Williamson et également une marqué travaillant pour le gouvernement.
-Je vous demande pardon ?
-Depuis que je contrôle mon pouvoir, j’en ai acquis un autre, il me permet de repérer et sentir les signaux des marqués, des humains normaux mais également des divers exceptions qui sont apparus récemment.
-Oh, hé bien, voici une surprise. Vous devriez être ici à nos côtés, veuillez me suivre.

Johanna reste avec le général et lui murmure une dernière phrase à l’oreille.

-Je sais que vous faites partie de ces exceptions, j’espère pour vous et vos trois complices que vous n’êtes pas mêlé à la fuite d’Alpha. 
-Je n’ai rien à cacher, mademoiselle, à tel point que je vais révéler à vous et à nos supérieurs, un secret qui était pour l’instant resté entre ces murs.
-Hé bien, j’ai hâte d’entendre vos explications.

Un des militaires qui épaule la brigade scientifique arrive en courant.

-Général, messieurs-dames, bonjour, on a un problème de taille, Fort Emmerich a raté leur coup, l’Extracteur a été neutralisé.
-Bon sang ! Higgins ? Alpha ?
-Non, monsieur, le cas Gabriel Smith et il a muté.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire