vendredi 7 septembre 2012

Les Origines de La Marque (partie 2) par Xenocross

La Marque : Origines Partie 2
10  ans avant les évènement de la Marque…
FORT BUCHANAN
Depuis plusieurs années, Fort Buchanan a tenté de récupéré les travaux du professeur Kerin sur l’île de Stormswallow, le général Heinrich a été envoyé sur place pour les ramener mais plusieurs étranges phénomènes se sont produites lors de la récupération du matériel et des données, sur lequel s’est basé les travaux depuis effectué dans la base. Le professeur Kendler fait écouter à ses assistants récemment recrutés au sein de la base le dernier rapport enregistrés.
 « - Cela fait trois jours qu’on nous avons mis un terme et condamné le secteur où s’était produit l’incident, nous n’avons plus aucune nouvelle de l’équipe de récupération envoyé sur place, comme prévus, plusieurs charges soniques à haute densité ainsi que des accélérateurs de particules ont été installés au cœur de l’île ainsi que sous l’eau. Le personnel ayant mis les charges en place ont pu être récupérés par hélicoptère mais ce que nous avons découvert dépasse l’entendement…Le nombre de membres du personnel a être revenu est au nombre de quatre. »
-Je fais une pause pour que vous puissiez comparer les photos des membres de l’équipe envoyés sur place…et ceux à être revenus. La suite et fin du rapport est assez invraisemblable.
  « Contrôle, je vous reçois très mal…Que ses passes t-il ? »
« ..prfxsd, perdu. Une sorte d’impulsi..SDEFFGJHFSN, fferdsss, je vois quelghcdhgds…. »
Les experts scientifiques de l’armée restent assez perplexes devant la fin du message.
-On dirait qu’il parle d’une impulsion, sans doute crée par les charges soniques. Et si l’appareil n’est jamais revenu, comment as t’on récupéré les travaux du professeur ?
-Vous allez avoir encore plus de mal à y croire.
Il montre une carlingue d’hélicoptère, complètement calciné ou plutôt réfrigéré, la carlingue est déformée et cabossée. 
-Cela fait très exactement 15 jours que la carlingue a été repêchée aux larges des côtés à plus de 50 km de l’île de Stormswallow. Apparemment, l’équipe a disparu ainsi que les membres du personnel sur l’île.
-Une minute, cela fait 30 ans, presque ? Et il réapparaît comme ça ?
-Non, pas « comme ça. » On a noté un pic d’activité hors de la zone de l’île, qui a duré très exactement 46s. Les images satellites sont assez bizarre concernant ce qui c’est passé. 


Trois photos imprimés montrent un flash au cœur de l’atmosphère et de ce flash, émerger la carlingue de l’avion. Les experts restent bouche bées.
-Un passage dimensionnel ? Quelqu’un a renvoyé l’hélicoptère après 30  ans ?
-Ou pas, peut-être a-t-il mis 30 ans pour ressortir de là où il a été aspiré ? Donc on pourrait parier pour un mini trou noir.
-Vos théories sont pas mal mais à l’heure actuel et c’est pour ça que vous êtes là, on ne sait rien. L’armée nous a laissés épluchés et décortiqués les travaux du professeur mais quand les photos satellites ont montrés ça, la base a tenu à « participer ».
-Ca se comprend, un passage dimensionnel peut indiquer que quelque chose ou quelqu’un peut envahir notre monde à tout instant.
Le professeur ne fait pas attention à ce que le jeune homme, visiblement un homme de terrain mais doué en sciences, vient de dire.
-Au vu des résultats et des journaux qui ont commencés à être épluchés, nous savons que le professeur a mis la main sur quelque chose, d’après le compte-rendu qu’il a fait au général Heinrich, il parlait d’autre dimension, de plan différent mais aussi d’une fréquence et d’un langage qui dictait un message. Le général a fait isoler le professeur sur l’île quand il a parlé d’homme parfait en vue de créer une programme militaire basé sur cette fréquence. 
-Entendu, et qu’a donné les résultats ?
-Un soldat volontaire était envoyé avec d’autres présents, plus d’une dizaine de sujets ont été tués pour ces expériences et le général a pistonné un homme dans la place pour être le premier « soldat parfait. » Mais ensuite, ça a dérapé et le message qui suit va vous paraître insensé mais…c’est l’un des derniers enregistrements que nous avons émettant de l’île.
« -J’écoutes, qu’est-ce qui c’est passé ?
-Si je vous le racontes, vous ne me croiriez pas. Venez avec des hommes pour évacuer le personnel et enfermer la plupart, surtout ceux de sexe féminin.
-Holà, vous êtes bien misogyne, mon garçon.
-Non, pas du tout, c’est juste que pour résumer…les tests du professeur ont eu un effet assez spécial sur l’équipe, les sujet de tests ainsi qu’une partie du personnel se sont tous changés en femmes, de superbes femmes dotés de pouvoirs. »  
Réaction assez diverses dans la salle dont quelques toux cachant des rires et des murmures assez peu flatteurs.
« -Vous plaisantez, n’est-ce pas ?
-Absolument pas, je ne sais pas comment j’ai pu résister à ce pouvoir mais je crois être encore l’un des rares sur l’île à avoir été épargndcghshcscxwhcwxcx,HIIIIIIIIIIIII….. »
-Histoire de calmer les sceptiques, la fréquence sur laquelle est émise l’horrible son entendu à la fin…n’est autre que celle du plan repéré par le professeur Kerin.
Silence total dans la salle. Un jeune homme se lève pour prendre la parole.
-Oui, jeune homme ?
-Vous vous foutez de nous ? Comment une chose aussi absurde peut-elle être possible ?
-Lors de recherches approfondies, des notes du professeur indiquait que le message était sumérien ou un dérivé du sumérien, or quand on regarde les notes, les mots être parfait, asservissement et renaissance du corps les ont poussés à croire aux atlantes et au mythe de l’homme parfait mais non, dans la mythologie sumérienne existe la légende d’une secte d’amazones vouant un culte à une déesse nommé Hécate, or si on part sur une hypothèse basée d’un mythe, la renaissance et le corps parfait indiqué serait celui des prêtresses de la Déesse, chargé de la ramener sur Terre dans notre monde. 
Nouveau silence dans la salle. Et quelques rires se font entendre.
-Bon, je vais revenir sur le domaine de la science…
-Excusez-moi, professeur, j’aurais moi aussi une théorie, si les appareils installés il y a presque 30 ans fonctionnent toujours et qu’une fréquence a pu être enregistré pour repérer la carlingue, on pourrait savoir si votre hypothèse est vraie.
Le professeur Kendler a un petit sourire.
-Hé bien, mademoiselle, votre idée est intéressante mais, déjà exploitée. A votre avis, comment l’armée a fait pour repérer ce signal ? Courant des années 70, un centre d’écoutes a été construit pour justement repéré toutes traces des fréquences que le professeur Kerin a identifié.
Il voit que les élèves restent bouche bées.
-70 pics d’activités en 15 ans, provenant de tous les endroits de la planète, les fréquences varient d’entre 9s à plus de 20 minutes. Et ce qui va suivre est assez surprenant. Voici le camp de Fort Emmerich, il s’agit de la station qui permet d’identifier les fréquences, et voici Fort Walton et son camp top secret, une prison appelé « Centre Kerin » Pourquoi une prison ? Monsieur Woodward Johnny, a transformé une équipe de football en…son harem personnel.
Les images de l’équipe avant/après apparaissent, laissant les scientifiques bouche bée une fois de plus.
-Plutôt mignonnes, hein ? Regardez ce qui est advenu à Woodward 17 heures après. Suivant, mademoiselle Evans Samantha, une adolescente acnéique devenue reine de la promo par le biais d’une métamorphose assez impressionnante en moins de 4 jours. Burt Conrad, un teigneux, lui ? A changé deux policiers venus l’arrête pour tapage nocturnes…en deux très belles distractions pour justement finir la soirée ainsi que son professeur de sport devenue plus…canon et féminin lors de leur séance du lendemain.
Rajoutez en plus, deux voisines assez…poumonnées et des membres des brigades du SWAT venus l’arrêter engagés par l’Oréal trois jours plus tard. Mais ce qui va suivre devrait finir par convaincre les derniers sceptiques.
Il lance une vidéo d’un type qui est atteint d’une forme assez étrange de fièvre. En l’espace de quelques minutes, on assiste à la transformation avec vue sur la poitrine dont la jeune femme semble désormais dotée quand elle coupe la caméra.
-Bon, une dernière précision, on a « des alliés », parmi les fréquences repérés, certains semblent immuniser contre ces déluges de jolies demoiselles. Mais certains ont des méthodes assez brutales et ont été aussi enfermés quand il a été arrêté, Puckman, Victor, a résisté face au pouvoir d’un de ses collègues qui voulait « lui proposer un entretien privée. » finalement monsieur Harkwood ou plutôt mademoiselle a été celle ayant eu droit à l’entretien privée.
-Stop, stop, pourquoi est-ce que nous sommes réellement venus ? Pour ma part, je suis un homme de terrain.
-Votre nom ?
-Sanchez, Brett.
-Monsieur Sanchez, la réapparition de la carlingue indique vraisemblablement un signal, nous ne savons encore rien si ce n’est qu’ils sont indépendants et que nous ignorons d’où peut venir l’origine de leurs pouvoirs vu que la source est bloqué depuis  presque 30 ans.
-C’est ce que j’ai suggéré tout à l’heure, professeur, une technologie aussi high-tech crée il y a plus de 30 ans a dû finir par lâcher et libérer ce qu’enfermait l’île.  
Sanchez coupe la parole à la jeune scientifique.
-Et concernant la mission de récupération, Heinrich et ses hommes n’ont laissés aucun document audio non plus ?
-Non, a peine débarqués sur l’île, perte des communications à l’exception du rapport du pilote de l’hélicoptère qui a récupérés 4 personnes, comme je l’ai dit, avant de disparaître.  
-Hum, professeur ?
Un jeune rouquin coiffé avec une coupe afro et portant des lunettes à double foyer s’est levé en levant la main.  
-Oui, jeune homme ?
-Heu, est-ce que les fréquences radio du pilote ont été analysées pour chercher des traces de cette fameuse fréquence ?
-Oui aux deux questions et on a même trouver…je demanderais à tous ceux ici présents de garder ce secret, un second message sur la fréquence, et un des mots décryptés est : Soldat.  Oui, les types enfermés seraient les soldats de cette chose.
Je préfères dire chose car malgré la théorie, se dire qu’une divinité antique veut transformer notre monde en fantasme pré-pubère géant est un peu tiré par les cheveux. Malgré ce que nous avons comme preuve.
-Prof ?
Un jeune homme noir assez costaud, visiblement un soldat lui aussi, s’est levé. 
-Pourquoi cacher une info aussi importante à l’armée, si elle parle de soldats, cela veut dire qu’elle veut nous attaquer.
-Votre nom ?
-Finch, Major Howard Finch et je dois dire que certains bruits de couloirs circulaient concernant « des ennemis à potentiel féminin » J’ai échappé d’ailleurs d’être envoyé sur une mission, le type que vous avez parlé, Burt Conrad, j’ai un ami qui y était. Il a pu y échapper grâce à l’un de ces types, nos alliés comme vous dites. 
-Major Finch, je ne suis pas d’accord, je penses que le professeur devrait attendre la traduction complète du message pour en parler.
-Vous n’avez pas donné votre nom, mademoiselle.
-Annie Curran, professeur. Ma…Ma mère était dans la même promotion que le professeur Loughlin.
-Hé bien, je suis désolé, mademoiselle Curran. 
-Désolé, miss Curran mais je crois qu’on devrait d’abord utilisée les données de Fort Emmerich pour capturer tous ces…soldats.
-D’accord avec le major Finch, essayons de trouver d’abord ces choses pour les interroger.
-Une question, prof ?
-Oui, soldat ?
-Vous avez parlé d’un signal de vingt minutes ? Qu’est-ce qui a pu se passer pendant autant de temps ?
-Hum…
Il affiche le dossier d’un certain Joe Lewis, quarante ans et 6 portait avant/après.
-Je penses, mesdames que vous serez jaloux des pouvoirs de monsieur Lewis puisqu’il provoque…des orgasmes post-coïtals.
Encore un silence gênée dans la salle. Quelques quintes de toux et de gloussements, féminins.
-Peut-être n’avez-vous pas vu les photos en dessous ? La transformation a lieu pendant l’orgasme.
-Bon, y’en a-t-il un proche d’ici ?
-Oui, encore inconnu, ouch, on tiens un gagnant. Notre record à ce jour : 9.
-9 signaux pour le même suspect, c’est beaucoup en effet. Et où est-il ou elle ?
-A 2 km, au centre-ville.
AU MEME MOMENT…
Une ravissante jeune femme examine ses boucles blondes dans un miroir qu’un homme lui a tendu.
-Oh, mon dieu, Tim, c’est parfait…C’est trop beau pour que ce soit…
Elle se met à sangloter, Tim Hammond la prends dans ses bras pour la réconforter.
-Ce n’est rien, Maddy, tu es très belle, c’est tout ce qui importe.
-Tu me trouves belle ? J’ai tellement de mal à y croire que je suis désormais, enfin, une femme.
-Vas dans le salon d’essayage pour t’en convaincre, je t’ai laissés quelques petites surprises, vas-y.
La dénommé Maddy se rend dans la cabine d’essayage, Tim Hammond, satisfait et souriant, remplit la fiche de sa cliente. Soudain, une très belle brune apparaît, paniquée.
-Jane ? Qu’est-ce qui se passes ?
-Tim, il faut que tu partes, l’armée, enfin un groupe de l’armée est venu t’arrêter, il pose des questions, Alexia leur a pourtant dit qui tu étais mais ils ne veulent rien savoir.
-Quoi ? Je ne comprends pas, c’est parfaitement ridicule, qu’est-ce que j’ai pu faire…
-Ton don, sans doute, ils pensent dans doute que tu représentes une menace.
-Mais, je n’ai rien fait, j’aides les gens, je ne suis pas un monstre ! Jane ? Tu me fais peur, que t’arrives t-il ?
Jane se calme et sourit de manière assez inquiétante. Elle se tournes vers lui et il se sent affaibli mais irrésistiblement attiré par elle.
-Tu feras ce que je t’ordonnes, Tim, et au fait, je ne suis pas réellement Jane, j’ai usurpé son identité pour t’approcher. Appelles-moi Kelly.
Deux silhouettes s’approches alors de la boutique où travaille Tim Hammond, le premier est un homme, visiblement un militaire au vu de son uniforme, les cheveux blonds coupés très courts et assez baraqué, on croirait presque une divinité nordique, la seconde personne qui l’accompagne est une jeune femme brune d’origine asiatique, elle ne doit pas avoir plus de 20 ans et porte un uniforme plus décontractée de couleur noire. Kelly regardes les deux hommes approcher et laisses Tim, groggy.
-Je vais te laisser, Tim mais désormais, tu feras ce que t’ordonnes.
Le regard hagard et un sourire béat sur les lèvres, il tangue en restant debout et immobile. Jane sort de la boutique et arrives vers les deux personnes.
-Bonjour, je peux vous aider ?
-Oui, mademoiselle, nous recherchons Tim Hammond, nous pensons qu’il peut-être en danger.
-Tim ? Il n’a rien fait de mal, vous savez.
La jeune asiatique explore le regard de Jane/Kelly quand elle prend une attitude défensive.
-C’est elle, fais attention.
-Qui ? Hammond ?
-Non, l’autre.
Jane joue franc jeu et affiche alors un sourire aguicheur au soldat, un nuage de phéromones se dégage des pores de sa peau et entoure le soldat. La jeune asiatique reste de marbre devant son pouvoir.
-Alors, bel officier, tu es venu pour m’arrêter ? Tu vas tout d’abord, te débarrasser de ta partenaire et ensuite, tu me feras le plaisir de m’embrasser que je puisse connaître le goût de tes lèvres sur les miennes.
Le soldat n’a pas cet air béat et prend son équipière de surprise et l’envoyant valdinguer d’un revers du bras. Puis il se dirige vers Kelly. Elle est satisfaite de voir cet homme s’approcher pour l’embrasser quand il la retourne et la plaque au sol, la jeune asiatique se relève et les rejoint, préparant un pistolet anesthésiant.
-Non, c’est impossible, vous ?
-Hé, oui, beauté, nous.
Et elle injecte la dose dans la nuque de Kelly.
-Je  la mets dans le fourgon et tu vas chercher Hammond, ok ?
-On sait combien de temps dure les effets de ces phéromones ?
-Quelques minutes. Pourquoi, envie de l’embrasser ?
-Non, parce qu’elle était avec Hammond quand on est arrivé.
Le Major Finch est parti des baraquements et a réuni un groupe de 6 hommes dont le très prometteur Samuel Arnoff, un cadet ayant réussi tous les tests en l’espace de quelques mois, une véritable machine de guerre, il est suivi par l’officier Sanchez qui emmène un nouveau rapport.
-Qu’est-ce qui se passes encore ?
-Cinq nouveaux pics en l’espace de vingt minutes, et pas que Hammond cette fois, les satellites prennent des photos du site, quelqu’un serait déjà sur place.
-Fort Walton ?
-Non, quelqu’un d’autre, fort Walton n’a pas envoyé d’équipe, occupé avec un dossier assez chaud, d’après ce qu’on m’a dit.
Ceux restés dans la salle profitent du départ de leurs camarades pour discuter entre eux. Le professeur Kendler restore le silence pour poursuivre.
-Bon, maintenant que vous êtes au courant, je vais expliquer ce que êtes venu faire ici, sur demandes de Fort Walton, le passé de le base fait que nous sommes à même de comprendre ce qui c’est passé il ya 30 ans et de trouver une réponse et des solutions pour lutter contre ces « soldats ». 
-Professeur, je voudrais qu’on reparle de ces « cas spéciaux » ? Ils sont nos alliés ? Et que font-ils exactement ?
-Nous aurons tout le temps quand nous auront décryptés les informations des travaux du professeur Kerin.
Le groupe de scientifiques et de soldats arrivent dans un hangar où se trouve une dizaine de caisses et surtout la carlingue de l’hélicoptère. Un homme obèse portant un pantalon noir assez large et surtout une cravate hideuse sur sa chemise blanche arrive pour accueillir les nouvelles recrues.
-Bonjour à tous, bonjour professeur, bon, je serais votre superviseur, monsieur Jorgensen, tout d’abord nous allons répartir en trois groupes, ceux qui veulent aider à examiner la carlingue doivent enfiler une tenue de protection, nous avons pu isoler cette énergie bioélectrique pour éviter tout problème et tout ceux qui travailleront autour et à proximité de la carlingue, même chose. Pour les autres, nous avons des schémas, des formules et surtout la fameuse traduction du message.
-Avez-vous trouvez ou compris la suite du message ?
-Oui, deux autres mots, dans l’esprit du premier : prêtresses et pureté.
-Bon, donc le mot soldat ne peut pas forcément indiquer une menace quelconque, alors ?
-Heu, professeur…
Un jeune homme qui n’était pas intervenu lève la main, il est à proximité du rouquin afro, c’est un jeune homme assez mince, lui aussi roux mais les cheveux coupés courts et coiffés en brosse. Le professeur n’avait pas réalisé qu’ils étaient jumeaux alors qu’ils étaient à côté de l’autre.
-Vos noms à tout les deux ?
-Christopher et lui, c’est mon frère, Mathew MacArthur.
-Votre question.
-Oui, vous dites qu’il n’y a pas de menace quelconque, et la venue et apparition de ces supers vilains ?
Quelques pouffements parcourent les scientifiques.
-Oui, désolé, du terme mais ce ne sont pas véritablement des soldats, ni des expériences et encore moins des victimes sans compter ces informations que cela fait plus de 5000 ans qu’ils existent.
Le professeur Kendler se tourne vers Jorgensen.
-Prenez-les avec vous sur le programme spécial. Félicitations, vos déductions et vos doutes vous ont permis d’atteindre le niveau suivant. Pour les autres, suivez-moi, on va analyser la constitution de cette énergie bioélectrique, en faisant TRES ATTENTION.
-Professeur, vous avez oublié une chose.
-Oh, oui, merci  Tom. Bon, une simple question avant de commencer les travaux, qui déterminera toute la suite de votre programme : Qui parmi vous en entendant ce qui a été dit a trouvé  ça « cool » ou « Ne comprends pas en quoi il représente une menace. »
Certaines mains se lèvent, le visage du professeur s’assombrit, Jorgensen dévisage ceux qui ont répondus.
-Et ensuite qui parmi-vous, non pas vouloir se transformer mais voudrait « devenir l’un de ces sujets dotés de pouvoirs ? »
Deux autres mains se lèvent, et une troisième pour poser une question.
-Professeur, vouloir devenir plus jolie grâce à ces pouvoirs, ça en fait partie ?
-J’ai bien peur, mademoiselle. Merci beaucoup. Je vous demanderais de partir par cette porte. Merci.
Les autres regardent leurs camarades partir quand Mathew Mac Arthur poses une question assez déconcertante.
-Professeur, je comprends le sens de votre test mais et si jamais vous laissiez filer certains qui seraient investis de pouvoirs comme ces alliés mystérieux, vous feriez quoi ? Regardez le dossier de Tim Hammond, il a été repéré, certes mais on sait pourquoi il utilise son pouvoir.
Tim Hammond est vaseux quand les deux soldats arrivent dans sa boutique.
-Thomas Hammond ? Nous sommes chargés de vous évacuer d’ici, nous pensons, et la tentative à l’instant le prouves, que vos pouvoirs intéressent certains autres comme vous mais dans un but plus malveillant.
-Malveillant…
-Oui, monsieur Hammond, la jeune femme a l’instant…
La jeune asiatique coupe son collègue.
-On ne vous veut pas de mal, Timothy, nous sommes là pour vous aider. 
-M’aider…Pouvoirs…Malveillant.
-Venez avec nous, je vous jures que vous serez en sécurité.
Il relève la tête de manière mécanique et fixe la jeune asiatique.
-Non.
Le soldat blond se prend alors une décharge de plein fouet, le bras de Tim s’est transformé en une sorte de tentacule bioélectrique qui l’a frappé de plein fouet, il recouvre le haut du corps et s’empare de la tête du soldat.
-Non !
Tim regardes la jeune asiatique et envoie alors avec son bras une seconde décharge sur elle qui la recouvres et l’enfermes dans une sorte de bulle. L’hélicoptère venant de Fort Buchanan est à dix minutes de la ville. Le pilote ouvre le haut-parleur.
-Un message assez urgent pour vous.
« -Ici Fort Emmerich, nouveau pic d’activité, il s’agit d’Hammond cette fois, il n’a encore jamais atteint une tel puissance faites très attention. »
Le sergent Walsh regarde le major Finch.
-Vous avez une idée, comment intervenir avec un truc comme ça ? Et d’abord c’est quoi ce truc ?
-Poses pas de question, Walsh, je dis juste qu’on y va, on déploies le matériel fourni par Fort Walton…
-C’est moi qui mènes la mission, soldat Arnoff.
Le pilote ouvre à nouveau le haut-parleur.
-On arrives dans 5 minutes, tenez-vous prêt.
-Bon, voici les ordres, on débarque, installation du matériel et une fois qu’on est sûr que  ça fonctionne, on encercle le périmètre, repérage de la position de Hammond et là, on se divise en deux groupes, Walsh et Arnoff, vous encadrerez l’extraction de notre « mutant », moi, je prends avec le lieutenant Sanchez la zone Nord, on a deux alliés sur place qui peuvent nous sauver les miches, n’oubliez pas.
-Comment être sûr que c’est nos alliés ? Ils interviennent par enchantement sans l’accord de personne et on sait qu’ils ont résistés et agressés des soldats.
-Oui, parce qu’on les a arrêtés après avoir collaborés avec eux, vous réagiriez comment si vous étiez l’un d’entre eux ?
-Je me défendrais, major.
-Exactement, en plus ces types…Ces types ou plutôt l’origine de leurs pouvoirs remontent à plus de 6000 ans. 
-6000 ans ? Ils doivent être en poussière alors ?
-Non, je parles du pouvoir, il est aussi ancien que ceux de ces sujets.
Un des soldats regardant en dessous de lui coupe la conversation.
-Major, regardez là en dessous, ça semble barder, le sujet semble assez dangereux !
Depuis le ciel on aperçoit les tentacules d’énergie de Hammond frapper deux adversaires qui courent pour lui échapper. Les habitants ont été évacués.
-Pilote, si Fort Emmerich appelles, dites-leur que c’est inutile, on voit tout et on sait ce qui se passes. Bon, soldats, go, go go, go, go !
L’hélicoptère se pose à l’extérieur de  la ville, le long d’une route de campagne qui mène à la ville, les habitants se sont rassemblés un peu plus haut et s’approchent en voyant l’hélicoptère, plusieurs jeunes femmes en larmes arrivent vers les soldats.
-Arrêtez-le, je vous en pries ! Tim…Il est devenu fou !
Les soldats regardent alors le périmètre sans faire attention aux demoiselles pour ne pas être distrait quand un des soldats assistent à quelque chose de stupéfiant.
-Non, non !
Quelques minutes avant, la personne en train de pleurer était un homme, il a assisté à la fin de sa métamorphose en une jolie blonde dont la poitrine grossit sous les yeux des témoins.
-Major ? C’est quoi cet embrouille….
Une autre personne se tenant à quatre pattes se transforme également, ses cheveux poussent à une vitesse stupéfiante tandis qu’on voit clairement son corps rapetisser, ses hanches et son bassin se reformer et la position dans lequel elle se trouve font qu’on remarque clairement le postérieur en train de changer.
-Major ?!
-Bon, on ne paniques pas, ok ? Mesdemoiselles, on sait que deux hommes sont venus pour récupérer Timothy Hammond, où sont-ils ?
-Dans la…ville…
-Tout va bien ?
-J’ai chaud, très chaud…
Le major Finch assiste alors à la poussée ou plutôt à l’augmentation de la taille des seins de la demoiselle ainsi que de ses lèvres, son postérieur, son visage s’arrondit et ses cheveux deviennent péroxydées.  
-Viens à moi, beau soldat.
-Soldats, on installes le  matériel, Razowki, tu es chargé d’endormir ces jolies petits lots !
A l’intérieur de la ville, Le soldat blond évite encore une fois ces attaques, la jeune femme asiatique le sent distrait pendant un moment. 
-Kyle ? Ressaisis-toi, s’il te plaît !
 -A long terme…Je crois qu’il est en train de m’avoir, je vais…pas résister à ces effets très longtemps.  
 -Tu te moques de moi ? Hors de question, ton pouvoir t’empêche de céder !
-Oui, d’ordinaire mais là…Il est en train de m’avoir…à petit feu.
La jeune femme asiatique ferme les yeux et se concentre. Kyle sent alors des étincelles sortir de son corps, une silhouette électrique s’extrait de son corps et s’estompe en se déroulant hors de son corps.
-Merci Kim.
-Je vais un peu l’affaiblir, qu’il puisses te toucher, c’est pas normal.
Kim fait quelques pas au milieu des rues désertes da la ville quand elle assiste  à un spectacle assez inquiétant, une colonne bioélectrique s’est formé au cœur du village et Tim Hammond se trouves à l’intérieur. Kim sent alors un autre signal ou plutôt plusieurs signaux apparaître.
-Kyle ? Les renforts arrivent, on va devoir partir.
-Et Hammond ?
-Trop tard, elle est passée  à l’ennemi.
Emergeant de la colonne, une séduisante jeune femme aux cheveux noisettes examine son superbe corps de femme avec plaisir, elle sourit quand elle voit Kim.
-Toi…
-Alors, c’est comme ça qu’elles ont pu t’avoir. Tu as profité qu’il était inconscient pour prendre le contrôle de son pouvoir…et de son esprit.
-Non, je suis celle que je dois être pour servir Sa Majesté désormais.  Et toi ? Que fais-tu ici ?
-Tu me connais, alors ?  Ils m’ont sauvés, il y a deux ans de cela et je les ai rejoint.
-Tu ignores tout de ton vrai pou…
Milla Hammond sent à son tour les signaux et se met sur la défensive. Les appareils ont été disposés autour de la ville quand un de soldats évitent un tentacule d’énergie de justesse, l’appareil stoppe avec un champ d’énergie le pouvoir qui s’estompe à temps avant de toucher le soldat. Finch et Razowski ont neutralisés les demoiselles et les quelques rares hommes qui restait à l’extérieur de la ville. Arnoff et Walsh ont commencés  le déploiement quand il tombe sur Kyle, le soldat blond.
-Contact établi avec allié potentiel ; soldat, debout, que s’est-il passé, qui vous envoies ?
-Elle…est allé l’affronter pour que je puisse récupérer, votre matériel, donnez l’ordre…de le poussez au maximum, ce n’est pas un Marqué comme les autres.
-Un Marqué ?
-Oui, c’est leurs noms, des personnes marqués par la Grande déesse les investit d’un pouvoir avant qu’elle ne les asservisse physiquement et mentalement pour s’assurer leur loyauté.
-Major, donnez l’ordre de montez à pleine puissance les appareils, notre « allié » a dit que le sujet appelé Marqué, est plus dangereux que d’habitude.
-Les grenades aussi, tenez prenez ça et gardez les sur vous, ça secoue un peu, je vous préviens.
Walsh arrive vers le soldat, il le regardes avec suspicion.
-Sergent, il nous a remis des fioles, sans doute un antidote.
-Je veux pas le savoir. Rien ne prouves que ce n’est pas un piège et qu’il n’est pas un allié de ce, comment vous avez dit ? Un Marqué, qui nous dit que vous n’en êtes pas un vous mêmes ?
-Je suis un Défenseur, nos pouvoirs ont la même origine mais je vous assure que nous sommes de votre côté.
 Un éclair d’énergie frappe le sol non loin du groupe, l’appareil mis en place a crée une barrière qui les a protégées, et Kyle s’est dressé devant le groupe comme un bouclier. Il met un genou à terre et boit une fiole orange.
-Reculez, s’il vous plaît et prenez tous cette fiole sur vous, une sorte de gilet-pare balles en bouteille.
Kyle repousse la dose de pouvoir et elle s’estompe autour de lui, Walsh est médusé, Arnoff est impressionné quand il voit cette énergie s’estomper en s’enroulant autour du corps du soldat. Walsh l’aide à se relever.
-Votre nom, soldat ?
-Douglas, Kyle Douglas et ma collègue qui affrontes la Marquée se nomme Wu, Kim Wu.

FORT BUCHANAN
Les jumeaux examinent les formules de  la fameuse fréquence et l’implication qu’elle peut créer quand ils tombent sur la traduction partielle du message de l’époque.
-On dirait de l’ericksonien, la fréquence. Ce qui expliquerait plusieurs choses qu’à l’époque ils n’ont pas compris.
-Oui, sauf que 8% de la population est sensible à l’hypnose, là, on a une fréquence qui permettrait de rendre réel la transformation d’un corps sur la seul fréquence envoyé dans le cerveau.
-Les fréquences.
Il se retourne et voit la jeune Annie Curran.
-Regardez ce que j’ai trouvé, les tests parlait d’un sous signal, une basse fréquence qui était le catalyseur  sauf qu’aucun cobaye n’avait survécu en le diffusant simultanément. Un certain Christos Mygard, a été dépêché par le général pour tester les effets de cette fréquence.
-Je te paries qu’ils ont réussi mais que les résultats ont mal tournés.
-Non, je penses que vu ce que le professeur a dit qu’il n’aurait pas dû utiliser cette fréquence à des fins biologiques. C’est exactement ce que veut celle ou ceux qui ont transmis le signal.
-Annie, c’est bien ça ?
-Oui.
-Bon, On te dit que sur cette fréquence, tu pourrais devenir parfaite, physiquement et mentalement MAIS que tu ne sais pas ce qu’on sait sur les origines de cette fréquence, qu’est-ce que tu ferais ?
-Je l’analyserais pour chercher la moindre trace d’anomalie et oui, je l’écouterais, c’est vrai.
-Ho, regardez, ils ont voulu la canaliser, l’isoler comme une pile nucléaire. Who, attendez, la voilà, leur erreur.
-Quoi ? Ils ont crée une bombe à neutrons ?
-Non, Ils ont utilisés l’énergie canalisée directement sur Mygard. Et le signal canalisé…crée cette énergie bioélectrique chez le cobaye.
-On prévient le professeur ?
-Je penses que oui, il a crée avec Jorgensen une cage pour isoler cette énergie, ce qui peut être dangereux.
Quelques minutes plus tard, il montre les différentes notes aux professeurs.
-Nous le savons, où est le problème ?
-Mais enfin, prof, c’est ce qui est arrivé la suite logique, c’est…
-Non, l’armée nous a demandés de réunir tout le matériel et de reprendre les travaux, à côté, on nous a également demandés de créer une seconde équipe comme celle de Fort Walton.
-Professeur…Si la suite du message est un moyen de contrôler ce pouvoir, vous imaginez les répercussions aux mains de l’armée ?
-Oui, et ils le savent bien, tout ce qu’ils veulent, c’est créer des surhommes pour toutes sortes de batailles quelque soit l’ennemi.
-Professeur, qu’est-ce que vous avez fait pour analyser la nouvelle fréquence ?
-On la décortiqués par segment, on sait qu’elle contient des ondes ericksoniennes ou plutôt un signal proche de celui là, plus puissant que ça.
-Et Jorgensen ? Qu’est-ce qu’il est chargé de faire ?
-Superviser les travaux sur la carlingue et surtout retrouver les personnes disparues en expliquant où ils sont passés.  
Annie tilte avant de répondre.
-Ce qui fait…3 missions.
-Exact, d’ailleurs, nous avons constaté que la cage est trop instable, il faudrait créer une sorte de faisceau, et mademoiselle Curran, prenez le problème à l’envers, d’après les résultats des travaux, essayez de voir quoi faire pour évitez de reproduire le même schéma.
-Déjà ne pas construire un faisceau pour tenter de canaliser cette énergie, ensuite le fait de traduire le message ne signifie rien, il ne faut pas le diffuser, écouter les basses et les creux crée pour chaque mot.
Un groupe de jeunes scientifiques chargés de la traduction lise une retranscription d’un parchemin quand un second lui, donne un coup de coude.
-Quoi ?
-Tu lisais à haute voix une formule en sumérien, t’as pas bien ? 
-On sait qu’il est incomplet.
-Oui, et regardes evil dead 3 ce que ça fait que de lire un texte incomplet.
-Oh, nom de…Regardes ça.
Le second étudiant lis la phrase et est sur le point de crier mais son collègue l’en empêche.
-Pourquoi ? On doit immédiatement prévenir les profs et même l’armée !
-Vous, deux, venez avec nous.
Deux soldats de la police militaire attendent derrière eux. Ils conduisent les deux étudiants dans l’autre pièce par où sont sortis les premiers recalés. Annie Curran le remarque et fait un rapide tour des avancées des autres.
-Les garçons, suivez-moi, prétendez qu’on va boire un café.
-pourquoi prétendre si on a réellement envie d’en prendre un ?
Annie Curran lui écrase les pieds, elle murmure entre ses dents.
-Parce qu’il faut qu’on sorte d’urgence et que je vous parles.
Les deux soldats de la Police militaire voient les trois jeunes gens arriver devant eux.
-On voudrait prendre une pause.
-Ok, vous avez 30 minutes, interdiction de parlez de vos travaux à d’autres personnes.
-Merci.
Annie sort un bout de papier sur lequel elle a noté plusieurs points.
-T’es dingue, on doit pas parlé de notre travail !
-Je vais pas en parler, j’ai eu un déclic quand j’ai posé la question sur le nombre de mission total que l’on doit effectuer avec nos travaux : trois.
-Et alors ?
-Trois, comme plein de liens avec la déesse Hécate.
-Bravo Christopher, exact, l’équipe parti en mission, nous et les rejetés, trois groupes, nombre de bases à s’occuper du phénomène ? Trois maintenant, combien d’années d’écart depuis la dernière manifestation des prêtresses ? 30 ans. Et le pire est à venir.
-Quoi ? On  est trois nous aussi.
-Oui, si tu veux, on va dire que c’est une coïncidence, ça. Non, regardez bien, le site de la tribu des femmes, il y a 6000 ans, l’île de Stormswallow il y a 30 ans et maintenant cette base. Trois encore.
-Quel rapport avec la base ?
-Matt, la tentative est toujours la même, ils veulent ouvrir ou libérer l’énergie bioélectrique contenu dans le signal envoyé et si le professeur y arrives, cela fera la troisième fois que cette énergie est ouverte. Et on sait pas ce qui peut se produire si ça arrives.
Retour à la confrontation entre Kim Wu et Milla Hammond. Les soldats ont branchés les appareils à pleine puissance, le groupe 2 a approchés du périmètre où se trouve la Marquée.
-Envoyez les grenades neutralisantes, Douglas va nous couvrir. Arnoff, pas d’héroïsme, Walsh, on va l’encercler et tirer en même temps sur elle.
Un éclair frappe l’immeuble derrière lequel ils se trouvent.
-Dommage collatéral ?
-Non, elle sait qu’on est là, je ferais un signe à ma partenaire pour qu’elle s’enfuit avant que vous ouvriez le feu. Laissez-moi ouvrir la marche.
Douglas arrive vers Hammond quand il entend le déclic de plusieurs dizaines d’armes chargés sur lui, Kim a été neutralisé, Milla est souriante face à lui. Il sent d’autres armes derrière lui se braquer sur sa tempe.
-Bouges pas, soldat. 
Kelly rejoint Milla Hammond.
-Messieurs, embarquez-le avec sa copine. Milla, tu es magnifique désormais, je suis venue te chercher pour que tu puisses nous rejoindre.
-Je t’attendais et suis prête à partir à présent. Cependant, j’aimerais beaucoup m’amuser avec certains d’entre eux, ils nous rejoindront ensuite.
-Pourquoi pas ? Bonne idée.
Milla choisit trois soldats que Kelly fait signe d’approcher, il y a Razowski, Sanchez et Arnoff.
-Je suis sûr que vous aller beaucoup aimer celles que vous allez devenir, mesdemoiselles.
Milla maitrise mieux ses pouvoirs et envoie un éclair frapper chacun des soldats. Douglas a un petit sourire en coin et se met face contre terre. Kelly sourit d’amusement mais restes suspicieuse. Les éclairs font bouillir la fiole qui explose sur les uniformes sous la forme d’un gaz, Milla et Kelly recule, Douglas en profites pour récupérer sa collègue.
-Pour ceux qui réagissent encore, tirez !
L’effet de la vapeur orange dissipe l’effet des phéromones de Kelly qui bloque ses pouvoirs,  Douglas s’empare d’une arme et tire une charge sur Kelly, elle est comme crispée et est prises de spasmes avant de s’évanouir. Milla recule quand elle sent le gaz se dissiper et ses pouvoirs revenir.
-Tirez sur elle et repliez vous !
Les soldats, malgré leur mal de crâne, tire sans réfléchir sur les ordres de Douglas. Elle résiste et envoie carrément ces deux tentacules sous la forme d’un rayon d’énergie frapper les soldats. Kyle douglas s’interpose.
-Prenez mon équipière et partez !
Finch voit que Hammond est en train de s’affaiblir et décides de saisir cette chance.
-Les gars, go ! On y va !
Arnoff fonce en tête vers la Marquée quand il voit qu’elle est toujours consciente et se fait toucher de plein fouet par un éclair, les autres reculent quand on voit qu’Arnoff a jeté sa fiole et une grenade entre les jambes de Milla Hammond. Kyle Douglas est à genoux, inconscient, il a juste vu le geste d’Arnoff quand il ressent un nouveau signal émerger lentement. Walsh le suit et l’aides à se redresser.
-Selon à quoi tu vas ressembler, j’ai ta perm pour sortir avec toi ?
-Crétin.
La Marque de Milla devient alors incandescente, son corps devient alors lumineux de l’intérieur, son activité bioélectrique parcourt ton son corps.
-Ho, non, pas encore, dégagez au plus vite !
-ici Finch, je demandes à l’hélicoptère de venir évacuer les troupes, je dis évacuer au plus vite !
-Major, balancez vos grenades, vite !
Les soldats balancent tous leurs grenades sur Hammond qui est devenue lumineuse, son regard est lui aussi devenue vert lumineux. D’une autre voix, elle s’adresse aux soldats.
« Venez à moi, devenez ceux que vous devez être, que votre corps devienne ceux qui me serviront, que de votre seconde naissance émerge le véritable pouvoir qui vous est destiné. Que de votre corps émerge la véritable pureté, soyez prêtresse ou soldat mais vous servirez pour toujours sa Majesté»
Une onde de choc se propage sur toute la ville, les soldats s’écroulent au sol, Kyle Douglas  est lui aussi pris d’un violent mal de crâne, son esprit s’embrouille, la voix résonne directement dans son esprit.
 « Tu n’iras nulle part, rejoins-moi, deviens l’une des nôtres, Kyle.. »
-Non…Tu sais qui je suis ! Je ne peux pas…
« Oh que si, sois celle que tu devrais être et tu te rendras compte de ton véritable pouvoir. »
L’hélicoptère arrive et évacue les deux équipes ainsi que Kim Wu, le pilote trouves le comportement de la plupart assez étrange. Milla devient totalement lumineuse et ses éclairs forment une  nouvelle colonne avant d’exploser.
FORT EMMERICH
-Monsieur ? Un nouveau pic enregistré, on frôle le record encore une fois.
Le capitaine Towsend vérifie les appareils.
-Bon sang…C’est le deuxième comme ça qui se produit aujourd’hui…
                                               A SUIVRE…