vendredi 9 décembre 2011

La Marque de Xenocross, Chapitre 8

Voici une histoire en plusieurs parties réalisé par Xenocross, nous vous proposons de vous la faire partager, dites nous vos idées et suggestions, si vous avez des idées de suites ou de captions qui vous inspirent , envoyez les, en attendant bonne lecture...


Chapitre 8

J+2 Los Angeles

Le véhicule de l’équipe de reconnaissance arrive à Los Angeles, il triangule le signal et voit par signal intermédiaire, l’arrestation de Henry Chestfield, le deuxième signal est assez fort depuis quelques heures également.
Zack sent alors que quelque chose se produit et doit se servir de ces trois crétins pour l’attirer vers signal 1, signal 2 aussi semble performant ce soir et devient de plus en plus intéressant.

-Hé mon pote, attends nous, t’es pressé ou quoi ?
-Tu veux plus qu’on vienne avec toi, c’est ça ?

Il sait qu’il y a des caméras partout dans le métro et à la surface, bien qu’il ait très envie de rencontrer le marqué qui le fascine tant depuis quelques jours, il ne veut pas se faire repérer.
Quand il voit des toilettes avant les escalators qui mène à la sortie du métro.

-Venez ! J’aimerais bien que tu me montres ton pouvoir, ça doit être sympa.
-T’as envie de m’astiquer et que mon pote fasse de toi notre petite pute, pas de souci,
Viens voir par là…

Zack ne perd pas de temps et chope le chef, ses deux potes reculent quand il voit les éclairs
qui parcourt leur pote.

-Hé, Sonny, ca va, mon pote ? 
-Non…chopez ce bâtard. Mais faites gaffe.

Les deux autres voyous attrapent Zack quand eux aussi se prennent une décharge en même temps.

-Putin de fils de pute, qu’est-ce que tu nous a fait ? Mate, Sonny, tes jambes !
-Faut que je me déssappe, ces fringues sont putin de serrés, merde, ça me fait putin de mal !

Zack observe sans agir et attendant patiemment que les premiers signes apparaissent.

-Monsieur, on a repéré le signal, c’est Chestfield, il est dans le métro. Qu’est-ce qu’on fait ?
-C’est impossible, revérifiez, Chestfield devrait être arrêté par l’équipe de Fort Andrews. Je vais les contacter.

Zack revient là où tout à commencer hier soir et sent que le marqué n’est pas très loin quand il voit alors le fourgon d’intervention contre les marqués devant un club.

-Merde, j’avais raison !
-Chestfield, ne bougez plus !

Il assiste à la scène dans une ruelle et c’est une révélation, le membre de la brigade est touché par cet homme et se change progressivement en jeune femme, d’autres hommes de la brigade arrive et la jolie jeune femme permet à Chestfield de s’enfuir.
Son signal s’approche et Zack n’a jamais ressenti une telle impression quand Henry Chestfield  le croise.
-Putin, équipe 2, Chestfield en fuite, je répète,  Chestfield en fuite, colonel Mac Dougall
s’est fait avoir !
-Ici équipe de reconnaissance, un signal assez fort provenant du métro a été repéré, il ya moins de 5 minutes.
-Négatif, Chestfield était y’a 5 minutes dans le club, vous devez vous tromper.
-Qu’est-ce qu’on fait, chef ? Avouez que c’est bizarre.

Le temps s’arrête, Henry Chestfield ne peut plus avancer, il voit cet adolescent et sent qu’il s’agit de lui mais la suite est encore plus étrange.

-C’est vous que l’équipe êtes venu arrêtés, pas vrai ?
-Oui…
-Je sais pas comment mais je sais que vous êtes comme moi, je vous ai ressenti depuis hier
Soir.
-Ecoute, petit, je ne veux pas qu’il m’arrête et j’ai déjà gagné un peu d’avance avec la fillette, laisses-moi passer.

Zack sent une impression étrange, il est déçu mais surtout le signal s’est arrêté, ce type ne dégage plus rien mais sent quelque chose se modifier en lui.

-Vous n’avez plus votre pouvoir, n’est-ce pas ?
-Quoi ?
-Essayez, faites moi ce que vous faites aux autres.

Henry ressent alors cette impression mais à l’envers d’être la proie et non le chasseur, ces vêtements semblent soudainement à la fois trop grand et trop serrés pour lui et en l’espace d’une fraction de seconde, il sait ce que ça signifie.
Le camion de reconnaissance détecte alors un signal inconnu.

-Ouah ! Il c’est passé quelque chose avec Chestfield, il a implosé !
-Quoi ?

Le chef regarde à nouveau le signal et sert les dents.

-Il a pas implosé, elle grossit avant de disparaître, il n’a plus son pouvoir, quelqu’un lui a pris son pouvoir.  Le signal est pas loin, ralentissez.

Le physique de la ravissante jeune femme qui se forme devant Zack est celui d’une clubbeuse, sexy en diable, la trentaine avec un corps superbe.
Zack regarde la ravissante demoiselle observer son nouveau corps.

-Hey…Tu sais où je pourrais trouver une boite dans le coin ? On nous a foutus dehors de celle-là. 
-Oui, prenez un taxi et c’est à 200 mètres, sinon vous pouvez y aller en marchant, c’est à même pas 10 minutes.
-Ok, merci mon chéri, tu veux m’accompagner ?
-c’est gentil mais je dois rentrer, j’ai cours demain matin.
-Tant pis, tu sais pas ce que tu rates comme occasion.

Et la jeune femme s’éloigne au moment où le fourgon passe devant elle.
-C’est juste là, faites gaffe, il n’est pas peut être pas loin.

L’employé voit un signal fort et immobile clignoter juste à côté d’eux, l’employé regardes par la fenêtre et voit un adolescent sur le trottoir en face du fourgon.

-Chef ? Je crois qu’on tient notre troisième signal, il est juste en face, là.

La ravissante jeune femme qui était il ya peu le colonel Mac Dougall est chargé dans le fourgon tandis que le lieutenant Fredericksen et le lieutenant Thorne ont établis le contact avec Fort Andrews.

-Désolé, général mais Chestfield s’est enfuit, une équipe de reconnaissance l’a repéré un peu plus haut, à l’angle de la rue.
-Prévenez-les de le suivre mais sans se faire repérer. On arrive immédiatement !

Zack sent que quelque chose cloche, le camion juste à côté de lui est suspect, il regarde dans la cabine et voit des scientifiques. Il a un léger sourire quand le talkie du copilote confirme ses soupçons.

-Equipe de reconnaissance, ici équipe de capture, ne le perdez pas de vue mais n’intervenez pas, on arrive d’ici quelques minutes.

Les compteurs de la machine confirme clairement le signal, le copilote a vu le gamin sur le trottoir et ce qu’il voit sur la machine ne le rassure pas.
Zack s’approche du camion et sent alors une décharge électrique remonter en lui, sans le vouloir, la décharge parcourt la carrosserie du véhicule. Le pilote est sonné et les deux scientifiques à l’arrière sentent également la décharge quand l’écho se répercute sur la machine.

-Bon sang ! On doit intervenir, faut pas laisser filer ce…aïe…
-Chef…Je me sens…pas bien…

L’officier Anderson ne ressent plus rien au niveau du bras, des picotements commencent à le parcourir. Son chef, lui, voit alors, le pilote qui commence à se gratter tandis que sa  peau se déssèche. Il remarque que lui non plus ne peut ni bouger ni voir ni toucher.

-Bon sang, dites-moi ce qui m’arrives, nom de dieu !

Le pilote fait difficilement quelques pas quand il sent sa peau s’effriter et remarque alors un phénomène vraiment étrange, il a une autre peau sous sa peau, il regarde ses mains et remarquent qu’elles sont différentes des siennes.
L’équipe arrive vers le métro quand ils croisent trois prostituées assez vulgaires sortant du métro.

-Hé mes chéries, ça vous dit pas de vous détendre, hein? Ma copine Tania, c’est la reine de la pipe et  pour pas cher.  
-Dégagez, mesdemoiselles, sauf si vous avez vu un homme courir qui ressemble à cette photo.
-Hou, un vieux, on fait pas, sauf s’il est bien monté, hahahahaha !

L’officier Thorne arrive avec ses hommes  mais les prostituées sont vraiment collantes.

-Partez pas comme ça, on vous plaît pas ou quoi ? Vous êtes PD ?
-Non, nous recherchons un suspect en fuite et vous nous faites perdre votre temps, on pourrait vous arrêter pour ça !
-Oh oui, vas-y passes-nous les menottes, on a été des très vilaines filles, tu pourras même me donner des fessées, j’adore ça.
-Poussez-vous !

Les autres hommes n’insistent pas non plus même si l’officier Jacobson voudrait bien passer un peu de temps avec Amber et ses très beaux et gros seins.

-Je paries que tu veux les toucher, hein…Vas-y mon chérie mais si tu touches, tu viens avec moi.
-Jacobson, un peu de sérieux, merde !
-Désolé, lieutenant, au revoir mesdemoiselles et rentrez chez vous avant de vous faire arrêter par la police.
-Merci du conseil, mon chérie, t’es trop sexy dans ton uniforme, rrrrr…

Jacobson s’éloigne avant que la jeune prostituée ne descende la fermeture éclair de son uniforme.
Thorne découvre le camion et entend alors des rires…de femmes.

-Merde, on est arrivé trop tard, ils se sont fait repérer.

A l’intérieur du camion de surveillance, trois superbe adolescentes finissent de s’habiller pour aller en boite, la plus jeune d’entre elles est en soutien-gorge quand l’équipe ouvre la porte.

-Dites donc, c’est occupé, pervers ! 

Le lieutenant Thorne trouve alors quelque chose avec un des officiers sur le siège passager : une mue humaine, les traits sont ceux d’un homme d’une quarantaine d’années légèrement dégarni.
Les trois jeunes femmes descendent du van en lançant un regard noir à ses hommes.

-Ca vous arrive souvent de mater ?
-Désolé mademoiselle, on voudrait vous poser quelques questions si ça vous dérange pas.
-Si, ça nous dérange beaucoup, vous allez nous mettre en retard.
-Allez Sabrina, regardes-les, ils font que leur travail et ils sont vachement mignons…

Thorne rougit en voyant la jeune femme le scruter et changer d’humeur.

-Bon, ok, qu’est-ce que vous voulez savoir ?
-Cet homme, vous l’avez vu ?
-Non, ça vous dit quelque chose, les filles ? Non, désolé de pas pouvoir vous aider plus.
-Mes hommes vont prendre vos coordonnées…pour que passiez faire votre déposition le plus rapidement possible. C’est votre véhicule ?
-Non, c’est celui de ma copine Vanessa, la jolie blonde juste derrière qui drague un de vos hommes…Pourquoi ?
-Pour rien. Désolé de vous avoir fait perdre votre temps et pour…le petit incident quand j’ai ouvert la portière. Bonne soirée, mesdemoiselles. Il faudrait que l’une d’entre vous reste le temps qu’on examine votre véhicule.
-On a fait quelque chose de mal ?
-Non, mesures de préventions.

Les autres officiers ont examiné le véhicule, il s’agissait bien d’un véhicule de reconnaissance vu l’installation à l’arrière, il y avait également deux autres mues mais elles se sont effrités au contact de l’air.

-Ramassez ces pelures de peau, c’est bon, mademoiselle, vous pouvez partir, bonne soirée.
-Alors, chef, on fait quoi ?
-Va falloir prévenir la base qu’on a laissé filé Henry Chestfield et que trois hommes de l’équipe de reconnaissance de Camp Emmerich se sont fait avoir et ce, sans se souvenir de ce qui c’est passé. En tout cas, il s’agit d’un nouveau type de marqué…

Quelques heures après l’affaire Kyle Vermore.

FORT ANDREWS

Les visages des « employées » de Henry Chestfield puis le sien apparaît sur l’écran puis ensuite relié celui de Kyle Vermore et de ces « victimes » ensuite plusieurs visages de femmes dont celui de Kylie Vermore, des deux pilotes et des passants et un cadre vide au nom de Zack Hestridge. L’officier Thorne a fait le lien avec Kyle Vermore et Chestfield après découverte des mues dans le van de l’équipe de reconnaissance, les trois adolescentes figurent également sur le tableau relié à Henry Chestfield. Le professeur est celui qui mène le briefing, Mac Arthur observe et écoute, est silencieux.

-D’après les données, ces trois affaires se recoupent, on ne sait ni comment ni pourquoi mais Chestfield et Vermore ont dû sans doute être marqués au même endroit le jour de l’apparition de la Nébuleuse mais lors de l’arrestation de monsieur enfin maintenant mademoiselle Vermore, un troisième suspect est apparu, non seulement, il ne figurait pas sur nos fichiers mais en plus il possède ou plutôt a VOLE les pouvoirs de Chestfield et l’a sans doute retourné contre lui puis ensuite mademoiselle Vermore, s’il a laissé son nom aux deux pilotes du fourgon, c’est parce qu’il nous nargue ou bien il veut collaborer.
-Que sait-on de ce type ?

La photo de Zack Hestridge apparaît dans la case.  

 -17 ans, lycéen à Brand High, mais surtout c’est là que c’est amusant : quelques heures après l’apparition de la Nébuleuse, il arrive le lendemain en cours au bras d’une splendide créature qui est sa petite amie puis ensuite une étudiante française arrive quelques heures après et trois cheerleaderségalement, tous coïncide avec des personnes disparues ente temps mais « oubliés » selon les méthodes des marqués de faire disparaître tout souvenir de l’ancienne identité. Idem, une petite amie pour son frère Brian arrive dans leur quartier quelques heures après que leur voisin du même âge que son frère, un chômeur alcoolique du nom d’Orson Macht est disparu.
Et ce même soir, trois petites frappes ayant pris le même métro que Hestridge disparaisse dans des toilettes avant que, et ça, c’est pour vous, officier Thorne, trois prostituées à peine majeur, sortent de ce même métro, 20 minutes après la fuite de Chestfield et la transformation inexpliquée des trois hommes de l’équipe de reconnaissance en trois ravissantes adolescentes n’ayant aucun souvenir de leur appartenance à  Fort Emmerich et de notion en technologie avancée.
Et je ne résume que les deux premiers jours, on peut noter très exactement 8 autres personnes « remplacées » selon les méthodes de Chestfield ET Vermore alors que les deux suspects ne les ont jamais croisés et appartiennent tous au cercle de Zack Hestridge, les derniers en date sont deux policières en patrouille retrouvés hier soir à  Pico.
Ce qui fait pour l’instant un record, il pourrait presque être ex-aequo avec Alpha, messieurs.
-En tout cas, un cas aussi dangereux que lui, merci prof, bon, qu’indiques, les analyses ?
-Rien de rassurant, c’est exactement que le lieutenant Thorne a trouvé : une mue, comme le pouvoir de Vermore, l’organisme devient comme une mue pour créer la nouvelle identité physique des victimes et s’en extrait comme un costume. Sauf qu’Hestridge a un plus, il a eu « l’idée » plus que brillante de combiner les capacités de Chestfield et celle de Vermore pour que les victimes ne soit pas repérables, au lieu d’être nue, leur mue s’effrite très rapidement et surtout comme avec Chestfield, leurs affaires s’adaptent au nouveau corps, ce qui rend le repérage et l’identification des victimes plus dur. 
-Ok, ce cas est assez dangereux pour ne pas être pris à la légère, je suis désolé Fredericksen mais je vous garde  en renfort, je vais envoyez le colonel Arnoff pour traquer et arrêter Hestridge. Dés le moindre pic dans le secteur, vous foncez sur place, illico !

Zack est enivré par son pouvoir depuis qu’il a maîtrisé celui de Kyle Vermore, maintenant, il sait que grâce aux hommes de Fort Andrews, il va se faire remarquer par le fameux Higgins et peut être même entrer en contact avec Alpha et essayer de lui prendre son pouvoir.
Zack a senti une perturbation, à quatre reprises en une semaine, un autre type de signal, différent et surtout très puissant. Il sent que ce sont des marqués mais de types différentes, elles n’ont pas le même type de signaux que les autres, tout ce qu’il sait, c’est qu’il doit assouvir cette soif. Son pouvoir guide ses actes et il doit assouvir cette pulsion, les pouvoirs combinés de Chestfield et Vermore lui permet de « s’amuser » autant qu’il le veut.
La personne devant lui sera idéal pour le satisfaire : Jackson Goodman, un des nerds de son  bahut, le destin l’a mis sur la route de Zack.

-Salut Jackson, ça va, je voudrais juste te dire que ta vie va changer, rejoins-moi dés que tu es prête, ok ?
-Hein ? De quoi tu parles et t’es qui ? Attends t’es pas en cours avec….

Jackson est frappé par le regard de Zack, étrangement, ses sens ne réagissent plus juste après.

-Voilà ce que tu vas faire, y’a un Fast Food, juste à l’angle, tu vois, on se rejoint d’ici…10 minutes, ok ?
-Mais enfin…Qu’est-ce que…

Jackson a peur et Zack le voit mais il doit faire quelque chose pour cacher son état et il habite trop loin pour rentrer, il n’a pas d’autre choix que de faire ce que Zack lui a dit. Le fait qu’il ne ressent plus ses membres est assez perturbant.

-Psit, juste entre nous, sois à la hauteur de mes espérances, d’accord, chérie ? 

Zack lui a envoyé un autre flash et Jackson se sent comme être engluer à l’intérieur de son corps sans comprendre ce qui arrive mais surtout ces vêtements deviennent trop serrés pour lui.

-T’es…dingue…Qu’est-ce…que…tu m’as fais, Putin !
-Je t’ai offert une chance de pouvoir enfin être….bonne.

Jackson renonce à parler avec lui et le suit jusqu’au fast-food en se précipitant aux toilettes.
Zack s’installe et regardes sa montre, satisfait.
Jackson sent ses vêtements se déchirer révélant ainsi une peau fripée et asséchée, il sent alors son corps se remodeler mais sous sa peau actuel. Il tente de marcher jusqu’au miroir et voit alors un spectacle effrayant : son visage comme son corps n’est plus qu’une mue tandis qu’un autre corps totalement différent se forme rapidement dessous.
Il regarde son t-shirt et sent un bombement au niveau de sa poitrine mais surtout c’est les traits qu’il distingue sous son propre visage qui lui fait soudain comprendre toute la folie des paroles de Zack, sa mue craque et s’ouvre au niveau du dos jusqu’au niveau de sa nuque et Jackson voit alors des cheveux dépasser de sous la mue, des cheveux brillants et soyeux, à peine plus longs que les siens.
Il essaye de rester debout sans s’évanouir sous le mélange douleur physique, chaleur et mal de crâne quand il observe alors le bas de son dos, son pantalon a craqué, révélant une chute de reins et une paire de fesses sublime mais qui n’est pas celle d’un homme.
Pris de panique, Jackson commence à pleurer et relever le haut de son débardeur et de regarder ce qu’il avait vu pousser sa propre peau, devenue une mue : une paire de seins d’une jeune femme adulte. C’est à ce moment là que Jackson succomba et perdit connaissance.
Observant sa montre, Zack fut aussitôt sous la charme de la magnifique jeune femme qui sortit quelques minutes après des toilettes pour s’asseoir juste en face de lui : 20 ans, un corps  magnifique, un pantalon de jogging moulant et un débardeur assez court révélant ses formes magnifiques, un visage de poupée avec des lèvres pulpeuses et des yeux verts se terminant par des cheveux bruns foncés coupés au carrés, une mèche lui cachant son front.
Avant de s’assoir, elle embrasse Zack.

-Excuse-moi, chérie, je n’ai pas été trop longue, j’espère ?
-Absolument pas. Tu es…encore mieux que ce que j’imaginais.
-Merci, trésor. Tu peux même le dire si tu en as envie : je suis bonne.

L’équipe du colonel Arnoff descend du véhicule et se gare une rue plus haut que le Fast-Food, ils se sont équipés d’un système de protection high-tech qui couvrent leurs visages.

-Monsieur, le cas est stationnaire, il ne nous a pas repérés encore. Oh merde…
-Quoi ?
-Il a recommencé à l’instant, nouvelles activités dans un magasin juste au bout de  la rue.
-Soit il s’est laissé dominé par son pouvoir soit il nous nargue.

Zack s’amuse et regarde alors le corps des deux superbes femmes qui se joignent à lui tout de suite après au rayon CD, il a senti quelque chose non loin de lui, un signal très puissant non loin de lui, se rapproche, il est à 200 mètres. Il l’a repéré.
L’équipe fait évacuer les clients du magasin rapidement étage par étage pour cerner Hestridge.

-Monsieur, il est cerné, arrestation imminente.
-Colonel, venez-vite voir ça ! Code rouge !

Zack se retrouve avec les deux jeunes femmes seul au rayon disques du magasin, il lève la main et découvre l’équipement des hommes venus l’arrêter, son pouvoir est inefficace mais il n’a pas l’intention de se laisser avoir si facilement.
Soudain c’est comme si on lui avait largué une bombe dans la tête, les signaux des marqués se brouillent et un seul d’entre eux devient grandissant et l’empêche de faire quoi que ce soit, ce type rentre dans sa tête et fouille ses pensées, il passe en revue toutes ses « conquêtes » des derniers jours et va même jusqu’à explorer ses fantasmes. Zack perd peu à peu ses esprits quand la dernière image qu’il voit est traumatisante : un masque difforme en forme de grimace mais qui s’avère être le visage d’un homme, son signal l’écrase complètement mais son pouvoir lui permet de résister quelques secondes, il sait exactement à qui appartient ce signal.

-Hestridge, ne bougez plus !

FORT ANDREWS

Quelques heures plus tard…

-Les deux vendeurs ont été retrouvés amnésiques errant au milieu de l’étage où le suspect a été appréhendé et c’est ça le problème, très facilement.
-Vous doutez des capacités d’Arnoff, il est très efficace.
-Hestridge était déjà au sol, victime d’un effet-boomerang, quand Arnoff et ses hommes sont intervenus, et ont été touchés par une espèce d’onde de choc, un autre marqué plus puissant lui a renvoyé son pouvoir qui l’a mis KO.
-Et c’est tout ? Aussi facilement ?

Le prof affiche alors la transmission capté peu avant l’arrestation de Zack Hestridge.

-Un psychique, quatre à cinq fois plus fort que lui, a renvoyé son signal comme un écho radar, c’est inutile de vous dire que les cas psychiques aussi puissant sont rares et que vous avez dû deviner ce qui c’est passé. De plus, ce qui est arrivé aux hommes d’Arnoff indiquent clairement qu’il s’agissait bien de lui. L’autre marqué qui était présent lors de l’évacuation du magasin était Alpha.

A l’infirmerie, Arnoff est examiné par le prof tandis que tout les deux assistent à la transformation en bombes sexuelles des trois soldats présents lors de l’interpellation d’Hestridge.

Arnoff s’isole un bref moment, une onde le frappe en pleine tête et il voit clairement son corps devenir celui d’une ravissante jeune femme aux cheveux blonds bouclés et ce, sans perdre son calme. Arnoff soupire et rouvre les yeux en étant redevenu lui-même.
Il examine son visage, ses proportions, ses cheveux poivre et sel et retourne auprès du prof.

-Colonel, vous savez ce que je m’apprête à vous dire…
-Oui, prof mais je vous demanderais de ne pas révéler ma…méthode de capture personnel au général. Vu que…nous partageons cette capacité, pas vrai, prof ?

Zack Hestridge rumine son arrestation dans sa cellule, les visages défilent devant ses yeux mais hormis ceux que son casque lui projette c’est surtout ce visage, cette grimace et le terrifiant signal qu’il l’a mis KO auquel il repense, à ce moment là, tout comme Chestfield et Vermore, il a senti son pouvoir agir pour mieux se retourner contre lui et c’est neutralisé face à celui d’Alpha.

-Alors, donc, Alpha est à LA ?
-Pour le moment, oui, on a réussi à garder le signal pendant deux bonnes heures puis on l’a reperdu. Oui ?
-Général, ici Clark, je pars ce soir pour l’Angleterre, un cas de marqué a été repéré mais étrangement c’est lui-même qui nous a contactés pour témoigner.
-Entendu, faites attention à vous quand même et prenez le groupe 3 en renfort pour vous accompagner.

Une semaine plus tôt…

J+4 : Quelques heures après l’affaire Sam Lerner…

Thomas Atkins finit son travail de nuit et rentre chez lui.
Il marche jusqu’à sa voiture quand il voit Nébuleuse.
Il ne peut plus détacher son regard avant qu’un rayon le frappe de plein fouet et le brûler à la base de la nuque.
Comme sonné, il fait quelques pas et attend de se sentir mieux pour démarrer sa voiture et rentrer jusqu’à son appartement.
Rentré chez lui, il constate la marque qui est apparue à la base de la nuque.

-Merde…On dirait une de ces trucs qu’il parle à la Télé

Il examine sa marque et voit soudain trouble, sa marque lui brûle la peau.

-Aïe !

La nuit, il fait des rêves lui montrant une sublime femme habillée en prêtresse.

-Rejoins-moi, viens jusqu’à moi…

Le lendemain matin, Tom se sent dans un état étrange quand la marque se met à briller et le brûler. Tom sent la douleur remonter jusqu’au crâne et entend à nouveau la voix de la femme qu’il a entendu dans son rêve.

-Viens…Viens jusqu’à nous…

La voix de cette femme semble vouloir le commander et il n’est plus maître de son esprit.
Progressivement durant la journée, Tom tente de lutter mais la volonté de Tom cède la place à l’emprise de cette voix qui est la plus forte.

-Oui…C’est ça, viens jusqu’à nous…Rejoins-moi, Tom…

La voix de cette femme a pris le contrôle son esprit va basculer et devenir de plus en plus féminin sous les ordres de cette femme.

-Hé, Msieur, est-ce que ça va ?
-Hein ?
-Vous avez pas l’air bien, ca va, vous voulez qu’on appelle un docteur ?
-Non, je vais bien.

-Tu vas bien ,mon cul, oui, regardes-toi, t’as l’air crevé.
-Je…vais bien, je dois…partir.
-C’est préférable sinon tu vas tomber dans les pommes et te péter quelque chose.

Sur le chemin, la marque le brûle et le rend de plus en plus faible, il revoit sans cesse cette superbe prêtresse et d’autres avec elles sont floues, il se trouve au milieu d’un temple et la superbe prêtresse le guide et il voit alors quelque chose de nouveau, il voit danser la prêtresse mais d’un point de vue subjectif comme s’il était la prêtresse.
Les gens dans le métro le regardent, inquiet, persuadés qu’il est stone et sortir du wagon pour rentrer chez lui.
Des agents de sécurité voient cet homme marcher comme un robot et décident d’intervenir.

-Monsieur ? On va vous ramener chez vous, d’accord ? Ca sera plus prudent.

Thomas se tourne vers les deux agents de sécurité et les regarde droit dans les yeux.

-Ce n’est pas la peine, merci.

Les deux agents sont restés immobiles, durant quelques minutes, c’est une autre personne qu’ils leur ont  parlé, une personne à la voix, au visage et au corps suffisamment différent  pour les persuader de rentrer sans leur aide.
Il se précipite chez lui et la marque se met à briller plus fort.
La prêtresse le guide progressivement et sa voix prend alors le contrôle de son corps tout comme de son esprit.

-Rejoins-nous, deviens l’une des nôtres…
-Non ! Laissez-moi, je ne suis pas…

Tom réagit trop tard et mentalement se retrouve comme enfermé dans ce temple face à cette superbe jeune femme. Il lutte pour reprendre le contrôle mais la voix de femme lui brise alors toute volonté et prend contrôle de son corps. Sans comprendre ce qui arrive aussi bien dans la réalité que dans son esprit, sa marque brille et le retient prisonnier, la prêtresse a fusionné avec sa marque d’un simple toucher.

-C’est inutile, désormais tu es avec nous, tu es une des nôtres, tu es désormais une femme.

Au milieu du temple, il voit sa marque briller plus fort que jamais et commence à transformer son corps, il aperçoit à nouveau le corps superbe de la prêtresse et fusionne avec le sien tandis que la marque brille.
Tom se rend compte qu’il se transforme physiquement sous ses vêtements, ils sont devenues trop grands pour lui et son corps tinte de partout, les tintements résonne avec la marque en lui faisant prendre conscience de sa transformation physique. Son esprit tente de résister autant qu’il peut mais quelque chose l’en empêche, les yeux de la prêtresse a pris le contrôle de son esprit et de son corps.
-Ne sois pas ridicule, regardes-toi désormais, tu es une femme, regardes-toi.

Le corps de Tom change tandis qu’il s’aperçoit devenir minute après minute, plus féminine, il ne voit plus que du point de vue de la prêtresse, les courbes en train de se former sont devenues les siennes, il comprend alors quand ses cheveux lui descend le long de la nuque et qu’une superbe poitrine se bombe sous ses yeux : son corps se transforme progressivement en celui de la sublime femme qu’il a vue.
Il est comme pris de vertiges tandis que ses jambes son bassin et son visage s’adapte à sa nouvelle identité. Sans comprendre les gestes qu’il fait, Tom examine alors son nouveau corps et y prend du plaisir, ces nouvelles courbes sont magnifiques et il sait qu’elles sont désormais les siennes, celles d’une femme magnifique.
Tandis qu’il s’examine, son esprit devient alors celui d’une femme à son tour.
Elle s’agenouille devant une statue et ne peut plus détacher son regard, ses vêtements deviennent ceux d’une prêtresse.

-Désormais tu te nommes Tina et tu seras l’une de mes prêtresses.
Toi et tes sœurs me serviront et tu seras chargé de retrouver, convaincre et s’il le faut convertir de force pour qu’elles nous rejoignent.  
-Je suis à vos ordres…

Tina reprend conscience dans son appartement, ne portant que des guenilles déchirés, elle observe alors ces vêtements qui l’attendent dans sa chambre.
Elle s’observe dans le miroir en étant fière de sa nouvelle identité et après s’être habillée, elle quitte l’appartement.
A ce moment là, il est arrivé la même chose à deux autres personnes et toutes se dirigent vers une destination inconnue.
Higgins accompagné de Cindy et Shelly attendent au point de rendez-vous.
Trois superbes  jeunes femmes arrivent en même temps ensemble, parmi elles se trouve Tina.

-Bonsoir, vous devez être l’émissaire ?
-C’est exact et vous, les premières prêtresses ?
-Oui, nous sommes chargés avec votre aide de retrouver et recruter ce qu’ils appellent des marqués, certaines parmi elles seront dignes de nous rejoindre. Je me présente, je m’appelle Holly et voici Tina et Andréa.
-Recruter des marqués s’avère plus difficiles que prévus mais beaucoup ont déjà commencés à convertir la population, voici  Cindy que j’ai converti moi-même et Shelly qui a servi de…test pour les pouvoirs de Cindy, bien que les pouvoirs de Shelly soient également très utiles.
-Nous le savons, vous avez laissé s’enfuir un cas que vous avez tenté de le recruter et un autre qu’il faudra aller libérer dés que possible. Où comptez-vous allez ?
-Je sais qu’un cas  psychique très intéressant est apparu à  New York, je vais aller la recruter.
-Si vous êtes suffisamment doué, vous pourriez même en convertir voire en recruter deux. 
Holly ?
-Merci Tina, Mac Arthur ne doit pas vous inquiéter, certains évènements vont le ralentir et vous aider par la même occasion. Et toi, Andréa, qu’est-ce que tu veux lui dire ?
-Qu’il a déjà laissé échapper plusieurs marqués au fort potentiel et qu’il va devoir faire se faire remarquer s’il ne veut pas que nous le remplacions.
-Il en est hors de question ! J’ai senti plusieurs cas potentiels qui devraient lui plaire et même pouvoir être convertis…
-J’espères, sa majesté attend et c’est pour ça que nous sommes là, ce général et ses hommes offrent beaucoup de possibilités qu’il faudrait pouvoir utiliser à notre avantage.
-Andréa…L’émissaire n’est là que depuis 1 semaine et il a déjà deux personnes avec lui…
-Est-ce que l’une d’entre elles sont dignes de servir sa majesté ? Non, juste pour convertir les cas difficiles, vous allez devoir faire mieux, Paul.
-Ne m’appelez plus comme ça, je suis l’Emissaire.

Outré d’être comme invisible, Cindy puis Shelly se manifestent.

-Excusez-nous mais en quoi on ne conviendrait pas ?
-Oui, dites-le nous.
-SI vous auriez été des prêtresses potentielles, vous auriez montré beaucoup plus de résistance et auriez même accepté volontairement de vous convertir à votre pouvoir dés que vous l’avez utilisé. Alpha a un très bon potentiel et l’une d’entre nous ira le convertir avant que vous n’ayez le temps de  le retrouver ou même aux équipes de capture de venir l’arrêter.
-Je m’en occuperais, si ça ne te dérange pas, Tina, j’aimerais beaucoup voir de quoi il est réellement capable.

FORT ANDREWS

Une semaine plus tard… Quelques jours après le témoignage d’Ashley Hesham

L’officier Clark est arrivé avec Ashley Hesham à  Fort Andrews depuis deux jours, le général Mac Arthur a senti qu’il d’un autre défenseur et le prof lui a confirmé dans le rapport.
Alors qu’il est parti se reposer, un soldat vient déranger le général.

-Que se passet-il ?
-Monsieur, le témoignage de mademoiselle Hesham s’est avéré efficace, d’après plusieurs vidéos et photos dont celles de l’affaire Hestridge, on a pu identifié Alpha. Voici son dossier, le prof a remonté sa source depuis les premiers symptômes décrits dans le rapport de mademoiselle Hesham.
-Excellente nouvelle, et ?
-On l’a repéré, il a failli être arrêté aux alentours de Fort Braghe.
-Ok, dites à Arnoff et Temple de venir eux et leurs hommes, on a pas de temps à perdre.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire